Actualités > Deuxième feuille de route pour la transition écologique : 50 mesures pour l'écologie

Deuxième feuille de route pour la transition écologique : 50 mesures pour l'écologie

Le gouvernement a publié, vendredi 27 septembre dernier,  la deuxième feuille de route pour la transition écologique. Celle-ci s’accompagne de cinquante  propositions pour l’écologie, issues des discussions des cinq tables rondes de la deuxième conférence environnementale.

 

Cette nouvelle feuille de route traduit la volonté du gouvernement d’inscrire la France dans la transition écologique.

Une des tables rondes, présidée par Cécile Duflot, ministre du l’Egalité des territoires et de Logement, Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,  a permis de mettre en lumière les opportunités de la transition écologique en matière d’emploi.

 

 

                            

 

 

L’objectif est de faire de la transition écologique un levier économique. Afin d’anticiper cette mutation, la France doit adapter les besoins de formations et permettre aux entreprises d’amorcer les évolutions de savoir-faire liées à cette transition.

Pour cela, l’Etat propose plusieurs mesures:  

 

  •  L’accompagnement des filières émergentes :
     
  • Accompagner les entreprises du secteur de la rénovation énergétique afin de leurs permettre d’exprimer pleinement le potentiel d’emploi et les aider à faire face aux mutations du métier qu’elles rencontrent. Cet accompagnement passera par un partenariat avec les organisations professionnelles du secteur et un plan de développement de l’emploi et d’adaptation des compétences.
     
  • Accompagner la filière bois en dotant le futur plan bois, attendu pour octobre 2013, d’un important volet emploi et formation.
     
  • Lancer un groupe de travail ministériel pour évaluer les transformations de compétences induites par la filière de l’efficacité énergétique active (smart grids, maison à énergie positive…)

 

 

 

 

  • Amélioration de la visibilité des métiers de la transition énergétique :
     
  • Grâce à la création d’un nouveau cadre de labellisation et à l’optimisation du cadre de reconnaissance existant, particulièrement dans le domaine de la rénovation énergétique de l’habitat.
     
  •  En faisant émerger de nouveaux pôles de recherche spécifiques dans l’enseignement supérieur, afin d’inscrire la recherche environnementale dans une logique de formation/recherche/innovation.

 

Tout comme en 2012, chaque ministère recevra début 2014, une lettre de cadrage leur précisant leur rôle dans la mise en œuvre de cette feuille de route.

 

 

Source : MEDDE

Crédit photo : © cienpiesnf - Fotolia.com