Actualités > Budget 2016 : Quelles évolutions pour les énergies renouvelables ?

Budget 2016 : Quelles évolutions pour les énergies renouvelables ?

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget, ont présenté le 30 septembre dernier les grandes orientations du projet de loi de finances 2016. A l’aube de la transition énergétique et quelques semaines avant la COP 21, quelle est la place de la rénovation énergétique dans le nouveau budget de l’Etat ? 

 

Dans un objectif de réduction du déficit public, le budget 2016 sera encore serré et le ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Energie, tout comme le ministère du Logement de l’Egalité des territoires et de la Ruralité verront leurs enveloppes diminuer en 2016. 

Cependant après le vote définitif de la loi transition énergétique pour la croissance verte et l’accueil de la COP 21 en décembre 2015, le projet de loi de finances 2016 maintient ses engagements en matière de rénovation énergétique des bâtiments.

 

 

 

Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et Eco-prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ) maintenus.

 

En effet, le budget 2016 prévoit le maintien des deux principaux leviers d’aides financières pour les particuliers souhaitant opérer des travaux d’amélioration énergétique dans leur logement.

Ces aides publiques seront toujours accessibles sans condition de ressources et toujours soumises au principe d’éco-conditionnalité, il sera donc essentiel de faire appel à un installateur qualifié RGE pour en bénéficier.

Pour en savoir plus, consultez le portail de la rénovation énergétique «  J’éco-renove, j’économise ».

Vous pouvez aussi consultez la liste des installateurs RGE spécialiste des énergies renouvelables en consultant notre annuaire des entreprises qualifiées. 

 

Reconduction du budget de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

 

Le projet de loi de finances 2016 prévoit une reconduction des aides de l’ANAH pour lutter contre la précarité énergétique auprès des foyers les plus démunis, habitant souvent des logements énergivores.

Ainsi 70 millions d'euros seront de nouveau alloués à l’agence qui reconduit son objectif de rénovation de 50 000 logements par an, soit autant qu’en 2015, dans le cadre de son programme « Habiter mieux ».

Madame la Ministre, Sylvia Pinel, a aussi annoncé la création d’un micro-crédit à taux zéro, mis en place pour permettre aux ménages les plus précaires de financer les travaux restant à leur charge qui n’auraient pas été  supporté par l’ANAH.

La transition énergétique est donc bel et bien en marche, car malgré une réduction du budget des ministères en charge de son pilotage, les soutiens à la rénovation énergétique, levier essentiel de cette transition seront donc reconduits en 2016.

 

 

Source : Qualit'EnR

Credits Images : Wikipédia