Actualités > Campagne OPEN : plus de 3,5 millions de logements rénovés entre 2012 et 2014

Campagne OPEN : plus de 3,5 millions de logements rénovés entre 2012 et 2014

L’ADEME divulguait en début d’année les résultats de sa campagne 2015 OPEN (Observatoire Permanent de l’amélioration ÉNergétique du logement), portant sur les travaux de rénovation énergétique des logements réalisés entre 2012 et 2014. Détails…

campagne-2015-open-ademe

 

Synthèse des travaux menés

Cette dernière étude, réalisée par TNS Sofres, démontre que plus de 3,5 millions logements* ont été rénovés entre 2012 et 2014, principalement sur des travaux de remplacement des fenêtres ou travaux sur toitures ou combles, mais également sur des postes concernant l’eau chaude sanitaire et le chauffage.

synthese-open-2015

Aides financières de l'État, un véritable levier de motivation

aides-publiques-open2015L’ensemble des rénovations effectuées ont coûté près de 35 milliards d’euros, tous types de travaux confondus, soit une dépense moyenne de près de 10 000 € par ménage, qui ont pu réduire ce coût de 17% grâce aux aides financières mises en place par l’État.

Les ménages ont une bonne connaissance de ces aides, notamment la TVA à taux réduit et le crédit d’impôt transition énergétique, et ce notamment grâce à la promotion qui en est faite par les artisans.

Au-delà du simple fait de limiter l’impact financier des travaux, ces dispositifs ont directement incité 20% des ménages à se lancer dans la réalisation de travaux.

 

33% des artisans ont déclaré que le crédit d'impôt transition énergétique leur a permis ou va leur permettre d'augmenter leur nombre de commandes.

Les professionnels au coeur de la réalisation des travaux

coût-travaux-open-2015
Même si l’auto-rénovation revient presque 6 fois moins chère, les particuliers préfèrent faire appel à un professionnel du bâtiment pour réaliser leurs travaux de rénovation, notamment sur les postes liés à l’eau chaude sanitaire et le chauffage qui nécessitent plus de technique.


 

Situation des ménages, un facteur décisif

L’étude indique que ce sont les propriétaires déjà occupants du logement qui engendrent le plus de travaux, habitant plus généralement une maison (56%), d’une superficie moyenne de 96 m².

Leur motivation première est de remplacer un appareil en panne, vétuste ou encore améliorer le confort thermique du logement. La réduction du montant de la facture énergétique est un motif également évoqué, notamment concernant les travaux dits « performants » ou « très performants ».

Toutefois, plus de la moitié des ménages considère le budget comme un frein majeur à la poursuite des travaux. Un quart des ménages reste également à convaincre sur l’efficacité et l’intérêt des travaux engagés.


freins-travaux-open-2015
 

Maintien et renforcement des dispositifs mis en place

Toutes ces données justifient l'importance des dispositifs en place pour l’incitation et l’accompagnent à la réalisation de travaux de rénovation énergétique, dont la performance mériterait toutefois d’être plus élevée, en favorisant par exemple les bouquets travaux.

Les professionnels ont également un rôle important à jouer, à la fois dans le conseil avant et après travaux et le respect des règles de l’art dans la réalisation. Ils représente un relai d'information principal, devant les fournisseurs d'énergie ou autres bureau d'études et organismes d'accompagnement, trop souvent méconnus du grand public.

 

Découvrez l’intégralité des résultats de la campagne OPEN 2015, sur les travaux achevés en 2014
 

Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique et installer un système EnR ? Faites appel à un professionnel « RGE » proche de chez vous. Pour le trouver, consultez l’annuaire des installateurs qualifiés.

 

*La cible OPEN couvre le logement résidentiel privé (maison individuelle et partie privative des appartements) de Métropole uniquement.

Source : ADEME
Crédit photo : (c) ADEME