Actualités > 16ème conseil des ministres franco-allemand : vers une politique énergétique commune ?

16ème conseil des ministres franco-allemand : vers une politique énergétique commune ?

Le 19 février dernier, s’est tenu à Paris, le 16ème conseil des ministres franco-allemand. Cette entrevue entre le gouvernement et ses homologues allemands relance les discussions autour de la mise en place d’une transition énergétique franco-allemande et réaffirme la volonté des deux gouvernements de s’accorder en matière de politique énergétique.


 

La France et l’Allemagne enrichissent leur collaboration en matière de transition énergétique. Environ un an après la création de l’Office Franco-allemand pour les Energies Renouvelable, ce 16ème conseil des ministres entre nos deux pays fait la part belle aux problématiques énergétiques et propose la mise en place d’actions communes pour amorcer la transition énergétique européenne.

 

Un groupe de travail bilatéral

 

Il a été convenu de la mise en place d’un groupe de travail bilatéral entre les deux Etats. Celui-ci aura pour objectif la rédaction d’une feuille de route portant sur les enjeux de la transition énergétique.

 

Des objectifs communs

 

Les objectifs énergie-climat ont été ajustés et permettent désormais à la France et à l’Allemagne d’adopter une position commune :

  • 27% de sources d’énergies renouvelables au niveau européen dans la consommation énergétique de 2030 
  • mise en place d’un cadre européen permettant la promotion des énergies renouvelables 
  • rapprochement progressif des mécanismes de soutien aux énergies renouvelables 

 

 

Une industrie compétitive

 

Afin de défendre la compétitivité de notre tissu industriel, la France et l’Allemagne souhaitent mettre en place une véritable stratégie énergétique européenne en termes d’investissements, d’industries et de recherche & développement.

 

Pour appuyer cette stratégie, il a été décidé la mise en place d’une plate-forme franco-allemande pour les partenariats industriels et technologiques. Celle-ci s’appuiera sur la collaboration de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et sur son équivalent allemand, la DENA (Deutsche Energie Agentur). Les deux agences travailleront conjointement sur les questions liées au développement des énergies renouvelables.

 

Les réseaux, le stockage de l’électricité, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables constituent les quatre axes clés de cette collaboration. Trois plans d’actions ont d’ores et déjà été mis en place dans ce sens :

 

  • une coopération entre les gestionnaires de réseaux de transports de l’électricité
  • un plan de recherche franco-allemand sur le stockage de l’électricité
  • le développement conjoint des technologies de production d’énergie solaire

 

Cette réunion et les plans d’actions qui en découlent réaffirment la volonté de la France et de l’Allemagne de faire de l’Europe un exemple en matière de politique énergétique.

 

Cependant, malgré une dynamique commune allant dans le sens d’une transition énergétique à l’échelle européenne, la France et l’Allemagne conservent leur différence en préservant la pleine souveraineté des états membres en matière de bouquet énergétique. 

 

 

 

Source: Qualit'EnR/Elysée.fr

Crédit photo: présidence de la république