Actualités > L’emploi vert résiste à la crise

L’emploi vert résiste à la crise

Alors que l’insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l’environnement n’a cessé d’augmenter entre 2004 et 2007, de récentes études prouvent que celle-ci a relativement résisté à la crise. Le SOeS a mené l’enquête…


Diffusée en début de mois par le Service de l’observation et des statistiques (SOeS), l’enquête « Génération 2007 » détaille les débouchés professionnels offerts suite à une formation environnementale.

En effet, les activités économiques se voulant de plus en plus respectueuses de l’environnement, bon nombre d’entreprises favorisent aujourd’hui les compétences spécifiques à ce genre de métiers.

Tandis que l’insertion professionnelle de la « Génération 2004 » suivait de près le pas des formations dites « normales », la nouvelle génération – interrogée sur leur parcours en sortie d’études entre 2007 et 2010 – a tendance à se démarquer.
Face à la crise qui a perturbé le secteur de l’emploi, le taux de chômage des métiers de l’environnement a notamment baissé, et l’accès rapide à l’emploi durable s’améliore alors que le nombre de formés a doublé sur la même période.



Les énergies renouvelables, secteur propice à l’emploi


« Parmi les six domaines définissant les formations environnementales, la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables se révèle être le plus favorable à l'insertion.»

L’essor des EnR et les nouvelles réglementations liées à la rénovation énergétique sont le moteur de nombreuses opportunités.
Cependant, seulement 17,3% des jeunes formés à l’environnement se sont orientés vers ces métiers, préférant d’autres domaines tels que l'aménagement du territoire et la protection de la nature (près de 60%).
À noter que moins d'un jeune sur deux issu d'une formation initiale en environnement travaille totalement en lien avec l'environnement, les autres considérés comme exerçant une profession « verdissante ».


Découvrez l’intégralité de l’enquête « L’insertion professionnelle des jeunes issus des formations environnementales en 2007 ».

 

Pour rappel, Qualit’EnR délivre des formations spécifiques à l’installation de systèmes énergies renouvelables : solaire thermique ; solaire phovoltaïque, bois énergie, pompes à chaleur ; dans le but d’acquérir une qualification « Reconnu Grenelle Environnement » Qualisol, QualiPV, Qualibois ou QualiPAC.

Pour en savoir plus, www.qualit-enr.org/professionnels/formation


Source : SOeS
Crédit photo : © Karyna Chekaryova - Fotolia.com