Actualités > Journée citoyenne du 25 mai 2013 : bilan d’un procédé unique en France

Journée citoyenne du 25 mai 2013 : bilan d’un procédé unique en France

 

Le 25 mai dernier, s’est déroulée dans toute la France, la première consultation citoyenne autour de la transition énergétique. Plus de 1 000 citoyens répartis dans 14 régions participantes se sont réunis pour discuter des enjeux de la transition énergétique.

 

 

                                                  

 

 

Les 1 115 participants ont été séléctionnés par des instituts de sondages pour assurer la diversité du panel sur des critères tels que l’âge, le contexte résidentiel ou encore la catégorie socioprofessionnelle.

 

Un panel diversifié et non sensibilisé

 

Les participants ne devaient pas être impliqués professionnellement ou à titre militant sur des sujets liés à l’énergie ou l’environnement. 70% des citoyens mobilisés ont déclaré un niveau de connaissances faibles sur les questions énergétiques. Afin que tous les participants détiennent le même niveau d’informations, chacun d’entre eux  a  reçu un livret explicatif en amont de la consultation. Des vidéos pédagogiques en rapport avec les thèmes abordés étaient également diffusées avant chaque tour de table.

Cette consultation a permis de faire émerger un positionnement citoyen à travers l’information et la discussion, ce qui constitue une véritable contribution au Débat national sur la transition énergétique.

 

Une opportunité pour la France

 

75%  des participants considèrent  que la transition énergétique aura des conséquences positives sur la société et 67% pensent qu’il s’agit d’une opportunité pour la France dans une dimension économique mais aussi sociale.

50% des citoyens interrogés se disent prêts à changer leurs usages dès lors que les institutions et les entreprises sont exemplaires sur le sujet. Ils sont 67% à penser que le meilleur moyen d’optimiser notre efficacité énergétique est d’améliorer la recherche et d’encourager les solutions technologiques. La mise en place de la transition énergétique par voie réglementaire n’a recueilli que 8% des avis exprimés.

 

Une mise en place à l’échelle européenne

 

Les contributeurs expriment des attentes fortes envers l’Europe, ils sont 53% à estimer que la politique environnementale doit être mise en place à l’échelle européenne plutôt qu’à l’échelle nationale.

En ce qui concerne une hausse des coûts de l’énergie, 49% des participants pensent que cette augmentation pourrait être acceptable si le nouveau modèle a des effets positifs concrets et mesurables sur l’environnement. De même, 39% l’accepteraient s’il y avait un effet positif sur l’emploi et l’économie en contrepartie.

 

Une opinion positive

 

Enfin, il ressort des questionnaires que cette journée a été vécue comme une expérience positive pour la quasi-totalité des citoyens participants puisque 96% d’entre eux déclarent avoir eu des échanges qualitatifs avec leur table et se disent satisfaits du déroulement de leur journée.

 

Consultez les résultats de la journée citoyenne du 25 mai dans leur intégralité.

 

Source : MEDDE

Crédit photo : MEDDE