Actualités > Europe : le plan « Juncker » profite aux énergies renouvelables françaises

Europe : le plan « Juncker » profite aux énergies renouvelables françaises

Les institutions européennes ont finalisé leur plan de soutien à l’investissement cet été, un dispositif qui vise à combattre le déficit d'investissement et le déficit d'innovation selon Carlos Moedas, commissaire européen pour la Recherche, la Science et l'Innovation.

 

 

L’énergie fait partie des 4 secteurs d’activité ciblés, avec l’eau, la santé et l'agroalimentaire. L’objectif consiste notamment à soutenir la transition numérique dans ces domaines pour assurer la compétitivité de l'Europe.

Ce plan européen se décline en 3 volets :

  • Mobiliser des investissements à hauteur d’au moins 315 milliards d’euros sur 3 ans ;
  • Soutenir les investissements dans l’économie réelle ;
  • Créer un environnement propice aux investissements ;

La Banque européenne d'investissement (BEI) a signé sa première prise de participation dans ce cadre en juillet dernier : 50 millions d’euros au profit du fonds français Capenergie 3, spécialisé dans le développement des énergies renouvelables. Cette somme doit permettre de faire levier sur la levée de fonds, pour décrocher 800 millions supplémentaires sous forme de prêts bancaires.

Atteignant la coquette somme d’un milliard d’euros, cet investissement sera injecté dans de "petits" projets (environ 10 MW) en partenariat avec des PME et avec un ancrage fort dans les territoires, comme l'explique un des responsables du projet. 75% devrait bénéficier à la production d'électricité renouvelable, le reste étant orienté vers la chaleur renouvelable.

La BEI a d’ores et déjà pré-sélectionné deux autres projets français participant au développement des énergies renouvelables et l'éfficacité énergétique, notamment le soutien financier des régions pour la rénovation énergétique des logements sous forme de tiers-financement. La récente adoption de la loi Royal de transition énergétique pour la croissance verte offre désormais un cadre juridique pour cette nouvelle forme de soutien financier. 

 

Le Fonds d’Investissement Européen Stratégique (FEIS), aussi appelé « plan Juncker », est un plan de relance européen visant à injecter 315 milliards d’euros entre 2015 et 2018 pour des projets stratégiques dans les secteurs de l’innovation, l’énergie et la santé. Il sera dédié aux financements de projets des PME et des entreprises de taille intermédiaire.

 

Crédit photo : Gérard Colombat / Flickr.com