Actualités > Bilan énergétique 2012 : progression des EnR thermiques

Bilan énergétique 2012 : progression des EnR thermiques

Le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE)  a publié, le 30 juillet dernier,  les éditions 2013 du bilan énergétique de la France et du panorama annuel  « énergie-climat ».

 

                





Ces deux rapports présentent les données marquantes de l’énergie en France pour l'année 2012 et permettent de faire le point sur les évolutions constatées dans les différentes filières.
 

Une nette progression des énergies renouvelables thermiques
 

Tout d’abord, la France enregistre une diminution de 0,7% de sa consommation finale d’énergie corrigée des variations climatiques, ce léger recul est principalement dû au ralentissement économique.
 

La production nationale d’énergie primaire s’est élevée à 136 millions de tonnes d'équivalent pétrole (Mtep) en 2012, soit 1,2% de moins qu’en 2011, considérée comme une année record. Cependant, la facture énergétique de la France n’a jamais été aussi importante: 69 milliards d’euros. Cette hausse découle d’une hausse générale du tarif des énergies importées.

 

En ce qui concerne les EnR, le mix de la consommation d’énergie enregistre une nette progression de la part des énergies renouvelables thermiques.

 

La biomasse en tête pour remplir les objectifs du gouvernement


Selon le rapport du MEDDE, la biomasse énergie apparaît comme la filière la plus à même d’atteindre les objectifs de production d’EnR fixés par le gouvernement, cependant la filière doit encore faire face à des problématiques de durabilité et de qualité de l’air. Malgré tout, les investissements du fond chaleur enregistrent des résultats positifs aussi bien en ce qui concerne l’efficience des investissements qu’au niveau de la création d’emploi.

 

Pour la géothermie, on constate que le marché français poursuit sa structuration. Le secteur des pompes à chaleur géothermiques a connu une période difficile, contrairement à la géothermie directe qui continue sa progression. Les acteurs de la filière se mobilisent autour de la recherche et de l’innovation, permettant à la géothermie de continuer sa structuration.
 

Enfin les filières photovoltaïque et solaire thermodynamique ont connu de profondes restructurations au cours de l’année 2012, même si la puissance raccordée reste stable, celle-ci n’a que très peu progressée. L’Europe reste le premier producteur d’énergie photovoltaïque mais pour la première fois, le marché européen enregistre un phénomène de décroissance au cours de l’année 2012. Le secteur des fabricants quant à lui reste très concentré et la restructuration de la filière continue à s’opérer. 
 

 

Je consulte le bilan énergétique 2012 

Je consulte le panomara "énergie-climat"

 

 

Source : MEDDE

Crédits images : MEDDE