Actualités > Le solaire pourrait devenir la 1ère source de production d'électricité en 2050 !

Le solaire pourrait devenir la 1ère source de production d'électricité en 2050 !

Le 29 septembre dernier, l’Agence Internationale de l’Energie a publié deux études selon lesquelles l’énergie solaire pourrait vraisemblablement devenir la première source de production d’électricité d’ici 2050, si les pouvoirs publics engagent des politiques énergétiques claires et fortes.

 

                          

 

 

 

D’après l’AIE, le soleil pourrait devenir la première source d’électricité à l’horizon en 2050 et peser à hauteur de 26% dans la production mondiale.

 

4600 gigawatts de production photovoltaïque

 

Cela pourrait s’expliquer par le développement de la technologie photovoltaïque combiné à celui des centrales à concentration.

Ainsi, selon les deux feuilles de routes de l’agence, le photovoltaïque pourrait produire 16% de l’électricité mondiale soit 4600 gigawatts et les centrale thermiques à concentration pourrait quant à elles représenter 11% de la production totale.

Cette percée des énergies propres dans la production d’électricité permettrait  une économie de 6 milliards de tonnes d’émissions de CO2 par an ! Soit le CO2 généré par les transports de toute la planète, ou encore les rejets annuels des Etats-Unis.

 

Instaurer la confiance et rassurer les investisseurs

 

Néanmoins, l’AIE nuance qu’il ne s’agit pas là d’un scénario mais d’une feuille de route.

 En effet, le photovoltaïque et les centrale à concentration sont des technologies dont le développement nécessite des investissements, même si la première se développe plus rapidement que la seconde avec 100 mégawatts par jour produits en 2013. Or ces investissements ne pourront  affluer que si les pays s’engagent dans des politiques énergétiques sur le long terme, instaurant ainsi un climat stable pour les filières.

Selon les prévisions de l’AIE, la confiance instaurée par les pouvoir publics permettrait de réduire le prix de l’électricité produite avec des panneaux photovoltaïque de 25% en 2020, puis 45% en 2030 et enfin 65% en 2050.

Enfin, si ces objectifs de production sont atteints, cela pourrait rééquilibrer le commerce mondial de l’énergie car certains pays tendraient vers l’indépendance énergétique.

 

Consultez la présentation de l'Agence International de l'énergie

 

 

Source : AIE

Photo : Stéphane Heinz/ ©Qualit’EnR