Découvrir les EnR > Bois énergie > Comment ça marche ?

Comment ça marche ?

Il existe actuellement plusieurs systèmes de chauffage au bois, s’adaptant ou non aux installations déjà existantes, que l’on peut diviser en 2 catégories : les appareils bois indépendants (inserts et poêles) et les appareils raccordés au réseau hydraulique (chaudière).

 



•    Les appareils indépendants

Le chauffage domestique au bois connait une forte progression depuis ces dernières années, et le matériel le plus courant sont les appareils indépendants.





Cheminée à foyer fermé : en opposition avec la traditionnelle cheminée ouverte, le foyer fermé est une technologie moderne qui permet de limiter les pertes d'énergie par le contrôle précis de l'arrivée d'air de combustion.
 









 

Attention : pour l’installation d’un foyer fermé, il est nécessaire de remplacer la cheminée existante.




Cheminée avec insert : l’insert s’incruste dans le foyer de la cheminée ouverte et permet d’améliorer son rendement sans modifier le bâti. On obtient alors un véritable appareil de chauffage.





Concrètement, un courant d’air froid arrive entre les parois de l’insert, se réchauffe à l’intérieur de la cloison grâce au feu de cheminée, et se diffuse ensuite à travers la pièce.

Attention : veillez aux dimensions et à la compatibilité de l’insert avec votre cheminée.


Poêle à bois : le poêle intervient comme chauffage d’appoint. Le poêle à bois, à la fois économique et écologique, est lui-même divisé en 3 catégories :

-    Le poêle à bois combustion naturelle : fonctionne au régime de combustion standard, et est doté d’une autonomie raisonnable.
-    Le poêle turbo : il utilise un turbo pour souffler de l’air au centre du foyer et provoquer une combustion intense et quasi complète.
-    Le poêle à granulé : comparé aux autres systèmes de poêles qui utilisent la bûche comme combustible, le bois est ici brûlé en granulés, avec un approvisionnement automatique.

Attention : Pensez à installer une couche de protection si votre poêle à bois est installé près de matériaux combustibles tels que les planchers en bois, les portes, ou tous types d’objet qui s’enflamment facilement.

 


•    Les chaudières bois

A l’inverse d’un appareil de chauffage indépendant, une chaudière bois apporte le confort d’un chauffage central, voire également de l’eau chaude sanitaire.

On distingue deux grandes familles de chaudières :

Chaudière manuelle : ce système fonctionne avec des bûches consommées par un tirage naturel ou forcé.

-    Chaudière à tirage naturel : de combustion montante, horizontale ou inversées, le bois brûle grâce à une arrivée naturelle d’air primaire et secondaire.
-    Chaudière turbo à tirage forcé : plus perfectionnée et plus récente qu’une chaudière à combustion inversée naturelle, elle offre un meilleur rendement grâce à une turbine qui introduit l’air ou à un extracteur qui aspire les fumées.

Chaudière automatique : ces chaudières fonctionnent grâce à l’approvisionnement automatique.

Elles sont alimentées par des plaquettes ou granulés, stockées dans un silo dont l’autonomie peut être de plusieurs mois.
Une régulation électronique gère toutes les étapes telles que l’alimentation, la combustion, le décendrage et l’extraction des fumées.


Source :
Mission régionale Bois Energie


















 

 






 

 

Attention : Pensez à vérifier la disponibilité et la qualité du granulé stocké.


Détails
 

Appareil Rendement Autonomie

Insert et foyer fermé

de 70% à 85%

10 heures et plus

Poêle à buche, acier/fonte

de 70% à 85%

De 5 à 10 heures

Poêle à buche, fonte/réfractaire

de 70% à 85%

De 6 à 12 heures

Chaudière combustion horizontale

de 65% à 70%

De 4 à 10 heures

Chaudière turbo

de 75% à 85%

De 5 à 20h heures

Chaudière automatique

de 75% à 90%

Plusieurs mois

 

A savoir : le rendement de l’appareil dépend beaucoup du type de combustible choisi, et de la nature du bois, ainsi que son taux d’humidité.


Les combustibles





Bûches : utilisées dans les inserts, foyers fermés, chaudières manuelles.








Granulés/Pellets : Issus de la compression des sciures de feuilles ou de résineux, les granulés peuvent être utilisés dans les poêles ou chaudières automatiques.







Plaquettes : bois sous forme de copeaux et d’origine forestière ou d’industrie, les plaquettes peuvent être utilisées dans les chaudières automatiques.






Briquettes : sous forme de bûchettes reconstituées d’environ 20 cm et composées des résidus de scierie, les briquettes peuvent être utilisées dans tout type d’installation (foyer fermé, insert, poêle, chaudières manuelles et automatiques).



 


 

EN SAVOIR +





Demandez conseil à un professionnel Qualibois proche de chez vous.









        Téléchargez le guide de l'ADEME sur le chauffage au bois.
      






       Renseignez-vous auprès de votre Espace Info Energie.



 

 

 
logo-annuaire-certifie

S'assurer qu'une entreprise soit qualifiée par Qualit'EnR

Quels avantages ?
Comment ça marche ?
Quel installateur ?
Quel matériel ?
Quelles aides ?
Le saviez-vous ?
Choisissez votre énergie :
Solaire thermique
Solaire photovoltaïque
Bois énergie
Aérothermie Géothermie
 
pourquoi_choisir_un_professionel_RGE en_route_vers_la_transition_energetique
Envie de nous suivre ?
qualitenr-twitter-page-energie-renouvelable
 

Accès rapide à l’annuaire des installateurs d’énergies renouvelables par région et département