Espace presse > Liste des communiqués > Baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR « Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ? »

Baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR « Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ? »

Paris, le 1er février 2017 – Pic de froid en janvier, rénovation énergétique, autoconsommation, thématique de la transition énergétique à l’occasion des prochaines élections présidentielles...

Les énergies renouvelables sont plus que jamais au cœur des préoccupations des Français, ils sont d’ailleurs 98% à encourager le développement de la filière verte.

La 7ème édition du baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR, association spécialiste de la qualité d’installation dans le domaine des énergies renouvelables, fait le point sur la place des énergies renouvelables chez les Français. Détails... 
 

La confiance dans les énergies renouvelables demeure très élevée

Dans un contexte économique allouant moins de pouvoir d’achat aux ménages, 1 Français sur 3 déclare être équipé d’un dispositif utilisant des énergies renouvelables (32%, -5 points par rapport à la vague précédente). Comme en 2016, de fortes disparités subsistent entre propriétaires et locataires.
Les premiers, disposant de davantage de liberté dans les aménagements de leur domicile, sont équipés à 43% d’au moins un dispositif produisant de l’énergie renouvelable, alors que ce chiffre est de seulement 13% chez les locataires. Concernant le profil d’équipement, l’insert bois se maintient en tête (15%, -2 points), suivi par le poêle à bois (10%, - 2 points) et les pompes à chaleur (9%, - 3 points).

"Avec 96% de confiance dans au moins une énergie renouvelable, les EnR sont de loin la filière énergétique préférée des Français".

La confiance des Français dans les énergies renouvelables est au beau fixe : 96% (stable) expriment leur confiance dans au moins une de ces énergies et 98% (+2 points) encouragent le développement d’au moins une filière verte. Ils souhaitent voir se développer le solaire thermique (92%, +5 points), l’éolien (85%, +7 points), les pompes à chaleur (83%, +1 point), les panneaux photovoltaïques (82%, +1 point) et le bois-énergie (69%, - 4 points).
Après avoir connu de fortes baisses d’intérêt en 2016, les énergies fossiles remontent légèrement : la filière nucléaire (40% +1 point), le fioul (22% +2 points) et le charbon (17% +1 point), seul le gaz de schiste continue d’enregistrer une baisse (20%, -4 points).
 

Les énergies renouvelables : un enjeu sociétal majeur pour les Français

Convaincus des avantages des énergies renouvelables, les Français souhaitent que cette thématique soit davantage abordée dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle. Plus des trois quarts (77%) d’entre eux estiment que cette question n’est pas suffisamment présente dans les débats et les programmes.
Les jeunes accordent une importance particulière à cette question (81% des 18-24 ans considèrent que ce sujet n’est pas assez abordé), tout comme les ruraux (84%).

"Les Français attendent plus des candidats à la présidence sur la thématique des énergies renouvelables".

Par ailleurs, les Français attendent du prochain Président de la République un engagement renforcé dans la transition énergétique : 71% d’entre eux plébiscitent une amplification du rythme de déploiement des énergies renouvelables.
Un quart de la population (25%) affirme que la France doit stabiliser le rythme de développement, tandis que seulement 3% déclarent qu’il faut le ralentir.
 

De plus en plus de ménages envisagent de passer aux énergies renouvelables à l'occasion de travaux de rénovation

A l’occasion de la rénovation de leur logement, les Français dans leur majorité (87% +2 points) pourraient envisager de s’équiper en énergies renouvelables. Ils demeurent toutefois freinés par les prix et la méconnaissance des aides qu’ils pourraient obtenir pour effectuer ces travaux.

En effet, plus de la moitié des personnes interrogées (56%, +2 points), seraient prêtes à installer des équipements renouvelables seulement si cela représente un surcoût nul ou négligeable. La connaissance des aides disponibles reste élevée bien qu’en léger repli par rapport à 2016 : plus de deux Français sur trois connaissent les crédits d’impôts (67%, -2 points), 60% la possibilité d’obtenir un prêt à taux zéro (-2 points) et 33% les aides régionales.

Les propriétaires sont les plus susceptibles d’entreprendre des travaux, d’autant qu’ils ont une connaissance plus approfondie de ces aides que les locataires : 73% connaissent la possibilité d’obtenir un crédit d’impôt (contre 62% des locataires), 65% un prêt à taux zéro (contre 56%) et 35% les aides régionales (contre 33%).
 

Léger recul de l'intention des Français à s'équiper en énergies renouvelables

Après une forte hausse en 2016, la proportion de personnes ayant l’intention de s’équiper en énergies renouvelables se tasse un peu en 2017 : plus d’un Français sur cinq (22%, -4 points) envisage de s’équiper d’au moins un dispositif.

Comme en 2016, les personnes interrogées qui souhaitent s’équiper comptent plutôt se tourner vers l’installation d’équipements fonctionnant à l’énergie solaire comme les panneaux photovoltaïques (10%, -1 point), les chauffe-eau solaires (10%, stable) et les systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude (8%, -2 points). Les systèmes fonctionnant au bois se maintiennent également dans les intentions d’équipement : 8% (stable) projettent d’investir dans un poêle à bois, 5% dans un insert bois (-2 points) et 4% dans une chaudière à bois (-2 points).

L'autoconsommation photovoltaïque continue de sésuire les Français

91% (+ 3 points) des Français préféreraient consommer directement l’électricité produite par leurs panneaux photovoltaïques plutôt que de tout vendre au réseau (8%) 

Les facteurs qui conditionnent l'équipement en énergies renouvelables

Hormis le coût des travaux, ne pas disposer d’une connaissance suffisante des énergies renouvelables (37% +1 point) constitue le principal frein pour les propriétaires. Ils redoutent également de devoir faire face à des difficultés pour obtenir des aides (36%, -3 points), expriment leurs inquiétudes sur la rentabilité réelle de leur investissement (34%, +1 point), ou craignent de s’engager dans des chantiers trop longs (15%, +2 points).

"Le signe de qualité demeure le meilleur gage de confiance pour choisir une entreprise d'installation d'équipements énergétiques".

La confiance dans les installateurs d’équipements énergétiques continue sa progression pour s’établir à un niveau historique en 2017 avec 67% (+15 points depuis 2011). L’obtention d’un label de qualité représente toujours le meilleur élément pour établir la confiance entre les professionnels et les particuliers. Ainsi, 83% (+3 points) des Français déclarent qu’ils accorderaient plus facilement leur confiance à un installateur disposant d’un label ou d’une qualification. Ils apprécient également la capacité du professionnel à présenter des références de réalisations (76%, -1 point), d’avoir été recommandé par des proches (75%, +1 point) et sa proximité géographique (63%).

La mention « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE), aujourd’hui indispensable à l’obtention des aides publiques, est de plus en plus connue par les Français (77%) et constitue un gage de qualité indispensable. Ainsi, plus de neuf Français sur dix qui connaissant le label (91%, +8 points) choisiraient de faire appel à des professionnels qualifiés RGE pour réaliser leurs travaux de rénovation énergétique.


Télécharger le communiqué de presse

Télécharger les résultats complets de l'étude
 

infographie-opinionway-pour-qualitenr-barometre-enr-2017                                   infographie-opinionway-pour-qualitenr-barometre-enr-2017-focus-presidentielles

            Télécharger l'infographie générale                               Télécharger l'infographie focus présidentielles 2017


*Méthodologie de l'enquête Opinionway :

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 5 au 9 janvier 2017.

A propos de Qualit’EnR :

Qualit’EnR est une association à but non lucratif créée en 2006 pour accompagner l’essor des énergies renouvelables en France. Fédérant les principaux acteurs de ce secteur d’activité, l’objectif de Qualit’EnR est de contribuer à un développement de la filière par la confiance en misant sur une offre professionnelle de qualité et de proximité à destination des particuliers. Pour cela, Qualit’EnR délivre des qualifications aux entreprises d’installation avec des signes de qualité reconnus qui bénéficient tous de la mention « RGE » des pouvoirs publics : Qualisol pour le solaire thermique, QualiPV pour le solaire photovoltaïque, Qualibois pour le bois énergie, QualiPAC pour les pompes à chaleur, Qualiforage pour le forage géothermique et Chauffage + pour les chaudières à condensation et micro-cogénération. Qualit’EnR dispose à ce titre d’une accréditation délivrée par le Cofrac (accréditation n°4-0560. Portée disponible sur www.cofrac.fr). Par ailleurs, Qualit’EnR délivre également des agréments dans le domaine de la formation professionnelle appliquée aux énergies renouvelables et au bâtiment.

Le site web : www.qualit-enr.org
Twitter : @qualitenr

 

Contacts presse :

- Rumeur Publique :  Marie Goislard / 01 55 74 52 33 / 06 21 23 37 75 / marie@rumeurpublique.fr