Espace presse > Liste des communiqués > Résultats 2013 du baromètre Ifop/Qualit'EnR - 3ème édition

Résultats 2013 du baromètre Ifop/Qualit'EnR - 3ème édition

 

40% DES FRANÇAIS SONT DEJA EQUIPES ET PLUS DE DEUX TIERS DEMANDENT PLUS D’ENGAGEMENTS DES POUVOIRS PUBLICS

À l’heure où les prix du gaz et de l’électricité poursuivent leur augmentation – respectivement +2,4%  et +2,5%  depuis le 1er janvier 2013 -, le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) est toujours le premier secteur consommateur d'énergie en France  avec 43% de la consommation d’énergie finale  et à l'origine de 24%  des émissions de gaz à effet de serre. 

 

  • 40% des Français sont aujourd’hui équipés de systèmes à énergies renouvelables (EnR), soit 5 points de plus qu’en 2012. Avec 30% (+3 points par rapport à 2012) d’équipements bois-énergie installés (insert, poêle à bois, chaudière à bois), ces systèmes demeurent les plus plébiscités par les Français.
  • 37% des Français ont l’intention d’équiper leur logement en EnR, soit une augmentation de 6 points par rapport à 2012. 
  • 67% des Français jugent insuffisants les efforts fournis par les pouvoirs publics en faveur des énergies renouvelables.
  • En 2013, les Français font significativement plus confiance aux EnR qu’en 2012 : +6 points pour le poêle à bois, +5 points pour le chauffe-eau solaire, +4 points pour le système solaire combiné (chauffage/eau chaude sanitaire)...
  • Concernant les installateurs, un label qualité ou une qualification constitue le critère de confiance majoritaire pour les particuliers avec une hausse significative de 6 points par rapport en 2012.

 

Face à la hausse inéluctable de la facture énergétique et sur fond de débat sur la transition énergétique, Qualit’EnR, association spécialisée dans la qualification des entreprises d’installation de systèmes Energies Renouvelables (EnR), a reconduit pour la 3ème année consécutive ce baromètre.

Les résultats sans appel de cette étude Ifop 2013 révèlent, au-delà du simple intérêt croissant pour ces solutions énergétiques, des évolutions significatives par rapport à 2012 : du passage à l’acte des Français dans l’utilisation des EnR en passant par leurs demandes auprès des pouvoirs publics.  
 
 

Le taux d’équipement des Français en hausse, l’intention de s’équiper aussi !

 
 
Les résultats de l’étude révèlent en effet que l’équipement de la résidence principale des Français en énergies renouvelables croît considérablement : ainsi, 40% des foyers sont aujourd’hui équipés de systèmes à énergies renouvelables, soit 5 points de plus qu’en 2012.

Les inserts bois (19%, soit +3 points en un an) et les poêles à bois (14%, soit +3 points par rapport à 2012) sont les équipements plus fréquemment installés, suivis des pompes à chaleur (11%), des panneaux photovoltaïques (6%), des chauffe-eau solaires (5%), des systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude (4%) et des chaudières bois (4%).
Cela concerne 51% des propriétaires, 19% des locataires et en priorité, pour chacun des équipements cités, les propriétaires de maisons individuelles et les habitants de communes rurales. 
 
Par ailleurs, 37% des personnes interrogées ont l’intention de s’équiper en EnR, soit +6 points de plus par rapport à 2012 et +12 points par rapport à 2011.
Différence entre la pratique et l’intention, 27% d’entre eux souhaiteraient s’équiper en installations solaires, contre 21% en 2012, soit une augmentation de 6 points. Ce sont les chauffe-eau solaires (17%, soit +4 points en un an), les systèmes solaires combinés chauffage/eau chaude (16%, soit 4 points de plus par rapport à 2012), les panneaux photovoltaïques (15%) qui sont plébiscités par les Français. Arrivent ensuite les poêles à bois (14%, soit +5 points par rapport à 2012), les pompes à chaleur (12%), les inserts bois (10%) puis les chaudières à bois (8%). 
 
 

Chauffage et électricité : les Français anticipent la hausse de leurs factures

 
 
Alors que les tensions sur le pouvoir d’achat persistent pendant cette période de crise (93% des Français ont le sentiment que leur facture énergétique est trop élevée, soit +3 points en un an et +5 points en deux ans), 77% des personnes interrogées, qu’elles soient équipées ou non, estiment que les EnR permettent de faire des économies.
En outre, le pessimisme à l’égard des prochaines factures se creuse : 88% des Français anticipent ainsi une nouvelle augmentation du montant de leur facture en énergie au cours des deux prochaines années, soit 4 points de plus que l’an passé, et 9 de plus qu’il y a deux ans. 
 

La confiance accordée aux installateurs : les labels et les qualifications en première ligne

 
Au-delà de la question du budget, la confiance accordée aux différents types d’énergies renouvelables a augmenté au cours des douze derniers mois (+3 points) avec plus de 80% des sondés déclarant faire confiance aux systèmes.
 
Un bon rendement nécessite une installation des équipements de qualité, adaptés aux besoins des particuliers.
La formation et la qualification des installateurs est donc essentielle.
C’est ainsi que les Français ont plus confiance dans les professionnels disposant d’un label qualité ou d’une qualification à 79% (+6 points par rapport à 2012) ou présentant des références de réalisations, à 73% (+4 points par rapport à 2012). 
La démarche qualité d’un installé s’impose ainsi comme le premier gage de confiance aux yeux des particuliers. Notons par ailleurs que la confiance accordée aux installateurs ne joue pas systématiquement sur le niveau d’équipement.
 
 

Les filières énergétiques en France : les Français souhaitent le développement des EnR et plus d’efforts des pouvoirs publics

 
 
Enfin, concernant les choix énergétiques de la France, 67% des Français jugent insuffisants les efforts fournis par les pouvoirs publics pour favoriser les EnR.
Pour preuve, plus de 95% souhaitent encourager la filière « énergies renouvelables » pour la production de chaleur et d’électricité, contre 80% pour le gaz naturel, 54% pour le nucléaire, 43% pour le charbon et 32% pour le fioul. 31% de la population ne désire pas du tout encourager la filière du gaz de schiste.
 
 
 

Le mot du Président de Qualit’EnR

« Cette édition du baromètre a révélé une fois de plus que nos concitoyens perçoivent à ce jour les énergies renouvelables comme étant viables et efficaces, mais surtout qu’ils passent à l’acte en s’équipant en systèmes EnR. Avec près d’un Français sur deux équipés et la perspective en 2014 d’attribuer les aides financières publiques uniquement aux particuliers ayant fait appel à des installateurs qualifiés, nos artisans doivent continuer à se former et à développer leurs compétences pour mettre à disposition des particuliers une filière de confiance et de qualité. Malgré le contexte économique actuel, plus de 10 000 qualifications « Reconnu Grenelle Environnement » Qualisol, QualiPV, Qualibois et QualiPAC ont été délivrées en 2012, soit une part très représentative du marché français des EnR », rappelle André Joffre, Président de Qualit’EnR.
  
 
 

Télécharger l’intégralité de l’enquête 2013  Ifop/Qualit'EnR - les français et les énergies renouvelables

 
  
*Méthodologie de l’enquête Ifop
Echantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 8 au 9 janvier 2013.



  Source 1 : Service Public
  Source 2 : Service Public
  Source 3 : CSTB
  Source 4 : Ademe – Chiffres clés du bâtiment 2011 -

Crédit photo : © ARTENS - Fotolia.com