Espace presse > Liste des communiqués > Baromètre 2016 : les français et les énergies renouvelables

Baromètre 2016 : les français et les énergies renouvelables

 

                                                           

 

 

 

 

Résultats du baromètre annuel réalisé par OpinionWay pour Qualit’EnR
6ème édition

« Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ? »

35% des propriétaires ont l’intention de s’équiper
et 79% connaissent au moins une aide destinée à faciliter leur achat

 

Paris, le 21 janvier 2016 - Malgré un cours du pétrole historiquement bas et un contexte économique contraignant le pouvoir d’achat des ménages, les Français continuent d’équiper leurs logements en énergies renouvelables : ainsi, 37% des Français et près d’un propriétaire sur 2 (48%) possèdent dans leur logement au moins un équipement de ce type. Par ailleurs, avec 26% des foyers et 35% des propriétaires ayant l’intention de s’équiper, les énergies renouvelables continuent de séduire toujours plus. La 6ème édition du baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR, association spécialiste de la qualification des entreprises dans le domaine des énergies renouvelables pour le résidentiel, fait le point sur la place des énergies renouvelables chez les Français. Détails... 

 

  • Près d’un quart des Français se déclarent plus sensibles aux enjeux environnementaux depuis le déroulement de la COP21.

  • 48% des propriétaires français possèdent au moins un équipement utilisant les énergies renouvelables dans son logement et 35% ont l’intention de s‘équiper prochainement.

  • Le prix ne conditionne le choix de s’équiper que pour un propriétaire sur 2 (49%).

  • Bien que 21% des propriétaires ne connaissent aucune aide, ils sont tout de même 76% à connaître le crédit d’impôt et 65% le prêt à taux zéro.

  • Hormis le prix, les difficultés administratives à obtenir des aides (39%) constitue le frein principal à équiper son logement.

  • 72% des Français connaissent aujourd’hui le dispositif « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) et 83% d’entre eux feraient appel à un professionnel titulaire d’une qualification RGE.

 

 

Un désamour des filières énergétiques traditionnelles, mais des énergies renouvelables plébiscitées. 

 

Dans un contexte de crise économique, les Français se focalisent toujours autant sur les postes de dépenses incompressibles et jugent à 84% que le montant de leur facture en énergie est élevé.

Les énergies renouvelables sont ainsi systématiquement plus valorisées par les Français qu’en 2015 (de 2 à 8 points d’écart), notamment le fait de pouvoir faire des économies (+8 points). Autre conséquence : les Français font aujourd’hui le choix clair d’encourager les filières vertes comme le solaire thermique (87%), la pompe à chaleur (82%), les panneaux photovoltaïques (81%), l’éolien (78%), le bois énergie (73%) au détriment des filières traditionnelles qui enregistrent des baisses importantes d’intérêt : nucléaire (39%, -6 points), le gaz de schiste (24%, -3 points), le fioul (20%, -5 points) et le charbon (16%, -9 points). Les Français plébiscitent concrètement les équipements utilisant des énergies renouvelables puisque 85% d’entre eux les choisiraient s’ils réalisaient des travaux de rénovation énergétique.

 

 

Des Français tournés vers la transition énergétique : près d’un propriétaire sur deux (48%) est équipé en énergies renouvelables et 35% projettent de s’équiper.

 

37% des Français possèdent dans leur logement des équipements utilisant les énergies renouvelables. Plus propices à réaliser des travaux à domicile, les propriétaires sont 48% à en être aujourd’hui équipés. Les systèmes les plus présents dans les foyers français sont: les inserts bois (17%), les poêles à bois (12%) ainsi que les pompes à chaleur (12%). Les installations solaires suivent avec le photovoltaïque (8%) et le chauffe-eau solaire (8%), qui affiche la meilleure progression par rapport à 2015.


Par ailleurs, en dépit du contexte économique actuel caractérisé par un cours historiquement bas du baril de pétrole, les Français se tournent davantage vers la transition énergétique : 26% des Français envisagent de s’équiper en énergies renouvelables, soit une augmentation notable de 5 points par rapport à 2015. Parmi les propriétaires, ce sont 35% qui envisagent de s’équiper à moyen terme, avant tout en systèmes solaires, qui enregistrent un regain d’intérêt : panneaux photovoltaïques (11%), chauffe-eau solaires (11%) et  systèmes solaires combinés (10%).  

 

 

Financement et freins à s’équiper : 21% des propriétaires ne connaissent aucune aide et 39% jugent les difficultés administratives à obtenir des aides comme principal frein à s’équiper.

 

Bien que 21% des propriétaires ne connaissent aucune aide, ceux-ci, plus enclins à réaliser des travaux, sont toutefois les mieux renseignés : ainsi, 76% d’entre eux connaissent le crédit d’impôt et 65% le prêt à taux zéro, contre respectivement 69% et 62% pour l’ensemble des personnes interrogées. Les aides régionales sont quant à elles peu connues avec seulement 38% des Français qui déclarent les connaître.

Pour les Français qui ont le projet de s’équiper, le budget moyen envisagé est de 5 000€ pour les panneaux photovoltaïques, 2 700€ pour les systèmes solaire combinés et 2 281€ pour les pompes à chaleur. Les chauffe-eau solaires (1 977 €), les chaudières à bois (1 684 €), les poêles à bois (1 416 €) et les inserts à bois (1 200 €) ne dépassent pas la barre symbolique des 2 000 €.


Le prix conditionne le choix de 54% des personnes interrogées (51% des propriétaires), qui choisiraient des équipements utilisant des énergies renouvelables uniquement si ceux-ci ne représentent pas de surcoût. Hormis le coût, les difficultés administratives à obtenir des aides (39%) et le manque d’information sur les équipements utilisant les énergies renouvelables (36%) constituent les deux principaux freins à installer ce type d’équipement.


Par ailleurs, 63% des Français (+2 points) font confiance aux installateurs d’équipements énergétiques. En tête, le label de qualité est un facteur de confiance, cité par 8 Français sur 10 (+3 points). Suit la capacité à présenter des références de réalisations concrètes (77%, +2 points), le bouche à oreille (74%, - 2 points) et la proximité de l’installateur (60%, stable).


Le dispositif « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE), aujourd’hui indispensable à l’obtention des aides publiques, est bien connu des Français (72%) et apporte une valeur ajoutée claire : 83% des personnes connaissant ce dispositif feraient appel à des professionnels qualifiés RGE s’ils devaient réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. 

       

 

Télécharger l'enquête dans son intégralité au format PDF 

Télécharger ce communiqué de presse au format PDF


Télécharger l'infographie au format PDF

 

 


  *Méthodologie de l’enquête OpinionWay

Echantillon de 1021 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 6 au 7  janvier 2016.

 

 

A propos de Qualit’EnR :

Qualit’EnR est depuis 2006 le spécialiste de la qualification des entreprises dans le domaine des Energies Renouvelables. Fédérant les installateurs, industriels, institutionnels, énergéticiens, banques ou assurances, l'organisme a pour objectif de permettre à chaque particulier de trouver près de chez lui un professionnel compétent pour le conseiller et installer un système énergies renouvelables. Pour cela, Qualit’EnR gère des signes de qualité qui bénéficient de la mention « Reconnu Garant de l’Environnement » : Qualisol pour le solaire thermique, QualiPV pour le solaire photovoltaïque, Qualibois pour le bois énergie et QualiPAC pour les pompes à chaleur. Ces dispositifs permettent de délivrer chaque année plus de 10 000 qualifications. Le site web : www.qualit-enr.org    

 

Contacts presse

- Qualit’EnR 

Cécil Bonnesoeur / 01 48 78 70 51 / c.bonnesoeur@qualit-enr.org

- Rumeur Publique 

Claire Ciangura / 01 55 74 52 12 / claire@rumeurpublique.fr