Actualités > Françoise Coutant : "la transition énergétique est un levier essentiel pour l’activité économique et le développement des territoires."

Françoise Coutant : "la transition énergétique est un levier essentiel pour l’activité économique et le développement des territoires."

 

 





Qualit’EnR a le plaisir de recevoir Madame Françoise COUTANT pour évoquer l’action de la région Nouvelle-Aquitaine en faveur de la transition énergétique et des énergies renouvelables...
 

 

 

 

 

Comment se situe votre région en matière d’énergies renouvelables ?


Selon les dernières données consolidées, notre région a atteint 21% d’énergies renouvelables fin 2015, par rapport à une moyenne de 14% à l’échelle nationale. Nous nous sommes fixé d’atteindre 32% de la consommation d’énergie finale d’ici 2021, avec la volonté d’avancer de manière efficace. L’identité de notre territoire est aussi au cœur de la réflexion, à l’image d’une expérimentation en cours de cars roulant au bioéthanol issu de marc de raisin.

Nous avons un fort potentiel régional : la Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole et abrite la plus grande forêt de France, avec à la clé une ressource abondante pour la filière biomasse (bois énergie et méthanisation). Nous avons aussi de larges ambitions pour développer le solaire et l’éolien. La Région travaille également au développement des énergies marines renouvelables et de solutions innovantes, notamment la production d’hydrogène et le soutien à l’acquisition de bus à hydrogène qui circuleront à Pau dès 2019.


Quelle est votre vision pour cette filière ?


Je milite pour un mix énergétique renouvelable mêlant l’électrique et le thermique. Les objectifs concrets seront fixés dans le cadre du schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET) dont le détail sera bientôt finalisé. Ce document de planification sera suivi de sa déclinaison sous forme d’un plan d’actions opérationnelles.

La région Nouvelle-Aquitaine a la particularité d’avoir créé un Conseil permanent de la transition énergétique et du climat (COPTEC) pour une gestion transversale des projets en lien avec ces enjeux sociétaux de développement durable. La transition énergétique ne se résume pas à la seule production d’énergie, elle touche de nombreux secteurs : Bâtiment, agriculture, transport… L’efficacité énergétique est une priorité visant à réduire les consommations d'énergie tous secteurs confondus.

Notre volonté est de montrer que la transition énergétique est un levier essentiel pour l’activité économique et le développement des territoires. Nous avons à cœur de co-construire les politiques avec les acteurs locaux.

 

Quid de l’initiative TEPOS ?


La Région et l’ADEME accompagnent de longue date une dizaine de collectivités engagées dans une démarche de territoires à énergie positive (TEPOS). Nous avons souhaité lancer un nouvel appel à projet et 13 nouveaux territoires seront accompagnés sur 3 ans entre 2018 et 2020, portant ainsi le nombre de territoires TEPOS à 23 en Nouvelle-Aquitaine. Ces collectivités représentent des territoires pionniers de la transition énergétique. Ils ont vocation à expérimenter de nouvelles solutions techniques, financières et organisationnelles tout en généralisant les solutions matures d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.
Les territoires TEPOS bénéficient :

  • d’un soutien financier sur 3 ans pour de l’ingénierie territoriale
  • de plusieurs assistances à maîtrise d’ouvrage
  • d’une animation de réseau avec une plateforme collaborative animée par l’ADEME.

 

Vous avez lancé un cluster Énergies & Stockage : de quoi s’agit-il ?


Ce cluster lancé en juillet dernier vise à mobiliser les acteurs régionaux du secteur pour accélérer la transition énergétique sur le territoire et répondre efficacement aux opportunités industrielles des nouveaux marchés de l’énergie. Notre ambition est de faire de la Nouvelle-Aquitaine un leader en France et en Europe sur les énergies vertes avec déjà 300 entreprises régionales recensées. 

L’idée est de structurer tous les acteurs de la filière en lien avec l’outil numérique, tant sur les réseaux que dans la production d’énergie et les solutions de stockage. Nous défendons l’innovation, la recherche et la création d’entreprises en soutenant l’investissement. La région Nouvelle-Aquitaine dispose d’incontestables atouts à ce sujet avec des grands groupes, des PME et des potentiels industriels et technologiques considérables. L’objectif est aussi de décloisonner la recherche, les plateformes technologiques et les entreprises. Nous sommes sur une démarche co-construite, collective et coopérative.


Quel est le rôle de l’ADI ?


L’Agence de Développement et d’Innovation (ADI) est au service de toutes les entreprises (start-up, TPE, PME, ETI...) et des territoires qui composent la région Nouvelle-Aquitaine. Inscrites en cohérence avec les politiques du Conseil régional, ses actions concernent 4 grands domaines :

  • l’accompagnement à la transformation des entreprises
  • l’émergence de nouvelles filières
  • l’attractivité et l’implantation de nouvelles activités
  • l’animation des réseaux régionaux et les projets de développement territoriaux.

Avec un siège social à PESSAC et de nombreuses antennes locales (Limoges, Pau, Poitiers et La Rochelle) l'ADI participe activement à l'animation économique territoriale, notamment en organisant des ateliers et des événements dans le cadre du cluster Énergies & Stockage. 

 

Comment inciter les particuliers à s’engager dans la transition énergétique ?


La Nouvelle-Aquitaine encourage les particuliers à la rénovation énergétique de leur logement par différents moyens. Il y a tout d’abord l’accès à une information indépendante en la matière puisque la Région finance aux côtés de l’ADEME un réseau de 52 conseillers Espace Info Energie (EIE) hébergés dans 33 structures sur l’ensemble du territoire. Nous soutenons les démarches de rénovation globale et performante : une aide régionale est proposée pour financer un audit du logement (évaluation de l’ensemble des déperditions, élaborations de scénarios chiffrés…) et accompagner le particulier en phase pré-travaux (plan de financement, montage des dossiers d’aides…).

La Région propose aussi des outils financiers innovants : la Caisse d’avance pour la rénovation thermique et la transition énergétique (CARTTE) mise en place par la Région et Procivis permet de faire l’avance des aides de l’ANAH pour des publics qui n'auraient pas les moyens de régler leurs premières factures. L’Agence régionale pour les travaux d’économie d’énergie (ARTEE) fait partie des trois structures ayant l’accréditation de la Banque de France pour proposer une solution de tiers financement. Cette dernière se traduit par une offre d’accompagnement tout au long du projet et un financement du restant à charge sur le principe : le coût des travaux est financé par les économies générées sur la facture. 

 

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le Journal Qualit'EnR infos de mars 2018