Actualités > SOLAIRE THERMIQUE - Revalorisation des CEE pour le solaire combiné

SOLAIRE THERMIQUE - Revalorisation des CEE pour le solaire combiné

Dans le cadre du dispositif des Certificats d'Economie d'Energie (CEE), la récente mise à jour de la fiche standardisée BAR-TH-143 (système solaire combiné pour l’habitat individuel en France métropolitaine) s'accompagne d'une belle revalorisation du chauffage solaire. Détails...

Le nouveau forfait CEE

Pour le système solaire combiné, le nouveau forfait « cumac » est multiplié par un coefficient 2.1 pour la zone climatique H1 (Nord et Est de la France), 1.8 pour la zone H2 (Ouest et Sud hors pourtour méditerranéen et Corse) et 1.3 pour la zone H3 (pourtour méditerranéen et Corse).

Zone climatique

Montant en kWh cumac

H1

134 800 (+110%)

H2

121 000 (+80%

H3

100 500 (+30%)

 

Qu'est-ce que le forfait "Cumac" ?

Pour rappel, l'unité de mesure utilisée est le kWh d'énergie finale cumulée et actualisée sur la durée de vie du produit, couramment appelée kWh « cumac ». Cela correspond à la quantité d'énergie économisée sur la durée de vie de l’installation (20 ans par convention) grâce à l’opération.

 

Les clés pour bénéficier des CEE

Il existe de nombreux profils de travaux éligibles au dispositif des Certificats d'Economie d'Energie (CEE), notamment pour l'installaton de système de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire valoisant les énergies renouvelables (chauffage solaire, chauffe-eau solaire, chaudières bois, pôele à bois, pompe à chaleur., chauffe-eau thermodynamique...).

Pour être sûr de pouvoir en bénéficier, plusieurs éléments sont importants :

  • Dans le cadre d'un programme type "prime énergie", attester le rôle actif et incitatif de l'organisme partenaire
  • Faire réaliser les travaux par une entreprise porteuse d'une qualification RGE valide dans le domaine des travaux
  • Remettre une attestation de fin de travaux à l'entreprise d'installation et s'engager à ne pas la valoriser par ailleurs

 

Bon à savoir : la qualification de l’entreprise est indispensable au moment des travaux pour que l’opération soit éligible au dispositif CEE !