Actualités > EnR et performance énergétique :  nouveaux objectifs ambitieux pour l'UE

EnR et performance énergétique :  nouveaux objectifs ambitieux pour l'UE

EnR et performance énergétique :  nouveaux objectifs ambitieux pour l'UE

Après la récente révision de la directive européenne sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments, le trilogue entre la Commission, le  Parlement et le Conseil de l'Union européenne vient d'aboutir à un nouvel objectif ambitieux pour le développement des énergies renouvelables à l'horizon 2030. Une orientation qui va infléchir la politique française en matière de transition énergétique.

Après plusieurs jours de discussions acharnées (les traducteurs ont fini par quitter leurs postes en signe de protestation), les négociateurs du sont finalement parvenus à un accord. Et le dénouement est heureux pour le développement des énergies renouvelables. Le Parlement européen et du Conseil de l'Union européenne ont conclu un accord provisoire sur la part d'énergie produite à partir de sources renouvelables d'au moins 32% de la consommation finale brute de l'UE en 2030, avec une clause de révision à la hausse d'ici 2023. Pour rappel, le dernier objectif conclu en 2014 portait cet objectif EnR à 27% d'ici 2030. C'est donc à la fois une forte hausse de l'ambition affichée par l'Europe en la matière, mais aussi la possibilité de monter le niveau d'exigence d'un cran d'ici 5 ans.

Les deux co-législateurs ont décidé de mettre en œuvre le principe de "l'efficacité énergétique d'abord", c'est-à-dire de donner la priorité, dans toutes les décisions en matière de planification énergétique, de politique et d'investissement, à des mesures visant à rendre la demande et l'offre d'énergie plus efficaces.

Pour la Commission européenne, l’intérêt est aussi économique puisque cet accord permettra de dynamiser les investissements dans les EnR avec à la clé des créations d’emplois. Miguel Arias Canete, le commissaire en charge du Climat et de l’Énergie, a ainsi déclaré : « cet accord est une victoire durement gagnée […] pour libérer le vrai potentiel de la transition énergétique en Europe . J’appelle le Parlement et le Conseil à poursuivre les négociations […], ce qui nous mettra sur la voie de la stratégie à long terme que la Commission a l’intention de présenter d’ici à la fin de cette année. »