Actualités > Un débat public pour dessiner la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

Un débat public pour dessiner la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

 

Le 19 mars dernier s’ouvrait le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).
Retour sur l’élaboration de cette feuille de route de la politique énergétique française d’ici à 2023…


 

Qu’est ce que la PPE ?


Cette seconde PPE (la première porte sur la période 2016-2018) vise à définir les moyens de mettre en œuvre les objectifs de la loi de transition énergétique de 2015 pour la période 2019-2023. Cette année, le ministère de la transition écologique et solidaire a choisi de baser sa révision sur un débat public qui permettra à tous de s’informer, s’exprimer et éclairer le gouvernement.

Les conditions de la réussite :

- Insérer la problématique française dans le cadre international et européen de lutte contre le réchauffement climatique.
- Prendre comme points de référence les objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique de 2015.
- Assurer l’objectivité et le niveau suffisants des données mises à disposition pour garantir le pluralisme et la compréhension des enjeux par tous.
- Avoir un débat argumenté à partir des besoins et des consommations pour débattre de l’offre et de la production d’énergie.
- Ne pas réduire le débat énergétique à la question électrique ou à l’énergie nucléaire, mais donner à ces sujets une place à la hauteur des décisions majeures à prendre dans les 10 prochaines années.
- S’adresser aux publics les plus larges possibles, solliciter au maximum les observations du grand public, en complément des points de vue des parties prenantes habituelles.
 


 

Déroulement du débat public


Jusqu’au 30 juin prochain, chacun a la possibilité de participer au débat depuis la plateforme de la Commission nationale sur le débat Public (CNDP), en postant ses commentaires, contributions ou questions au Ministère de la transition écologique. La commission invite également les Français à répondre à un questionnaire en ligne qui l’aidera à établir une cartographie des avis et des arguments.

Un panel citoyen de 400 citoyens tirés au sort sera régulièrement tenu informé des échanges devra se prononcer sur les questions apparues comme saillantes en cours de débat, à partir de juin 2018 lors du « G400 ».

Des ateliers d’information sont organisés tout au long du débat et disponibles en replay sur la plateforme.

La participation en ligne est forte avec déjà à ce jour:

 

Depuis l’ouverture du débat

"Malgré les critiques adressées à un dossier gouvernemental jugé par certains ambigu et un peu taiseux sur des sujets qui fâchent, la participation au débat public sur la PPE sera forte. Le sujet intéresse et mobilise. [...] La très grande majorité des questions, contributions et avis sont loin de se limiter au sujet électrique qui ne représente d'ailleurs qu’une seule fraction de l’énergie. Elles portent d'une façon générale sur le niveau global des consommations énergétiques carbonées en relation avec la situation économique ou la croissance démographique. [...] Elles s'interrogent sur la baisse du recours aux énergies fossiles en matière de carburants et de chauffage. Elles essaient d'interpeller des évolutions annoncées : Qu'est-ce qui bloque la progression de certaines ENR ? L'autoconsommation est-elle la fin de la solidarité ? Quelle place pour le service public ? "

- Jacques Archimbaud, Président de la Commission

 

Plus d'information sur le cadre de la PPE

 

Source : ppe.debatpublic.fr