Actualités > Tout savoir sur le marché des PAC dans l’habitat individuel

Tout savoir sur le marché des PAC dans l’habitat individuel

Observ'ER a publié son étude 2018 sur le marché des PAC en 2017. Cette étude analyse les ventes des équipements thermodynamiques individuels sur le marché français. 

Qualit’EnR vous propose une synthèse de cette étude, le document complet étant en téléchargement libre sur le site web d'Observ'ER.

Aérothermie : les ventes poursuivent leur progression

Le marché de l’aérothermie poursuit son développement en 2017 avec plus de 570 000 unités vendues contre 523 000 en 2016. La filière enregistre cependant un léger ralentissement comparé à l’envolée des dernières années. Tous les systèmes affichent des ventes en progression.

Les PAC air/air (405 000 ventes et +9%) sont en 2e place sur le podium 2017 des systèmes de chauffage central individuel, derrière les chaudières gaz et fioul à condensation (488 000 ventes et +7,5%). Les PAC air/eau sont plus en retrait (81 700 ventes et +10%).

50% des ventes des PAC aérothermiques se situent dans 3 régions (PACA, Auvergne‐Rhône-Alpes et Occitanie). En détail, les PAC air/air sont assez logiquement concentrées dans le Sud de la France, compte tenu de leur caractère réversible pour assurer le rafraîchissement du logement. La puissance moyenne évolue peu : 56% des équipements affichent moins de 5kW (-2%), en légère baisse au bénéfice de la tranche 5-10 kW (+3%). Observ’ER constate que la RT 2012 oriente le marché vers des PAC de plus petite taille, qui correspondent aux niveaux de consommation énergétique exigés dans le neuf (47% des PAC air/eau).

Géothermie : stabilisation du marché et essor du neuf

Après plusieurs années de baisses consécutives sur les volumes mis en service, le marché s’est enfin stabilisé en 2017 avec 3 100 transactions contre 3 095 en 2016. Comme en 2016, les ventes se concentrent dans 3 régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne et Normandie. Ces régions représentent à elles-seules plus de la moitié du marché des PAC géothermiques pour 2017.

La puissance moyenne baisse légèrement (+6% en 5-10 kW et -8% en 10-20 kW) en lien avec la progression des PAC géothermiques dans le neuf (52% contre 35% en 2016), avec des logements généralement plus petits et moins énergivores.

Méthodologie : le suivi du marché des pompes à chaleur individuelles (jusqu’à 30 kW) est basé sur une collecte de données réalisée auprès de l’ensemble des acteurs intervenant sur le marché français en tant que fabricants/distributeurs ou importateurs.