Actualités > Le marché du bois énergie à la loupe avec la dernière étude d'Observ'ER

Le marché du bois énergie à la loupe avec la dernière étude d'Observ'ER

L'Observatoire des énergies renouvelables (Observ'ER) vient de dévoiler son étude sur le marché des appareils domestiques de chauffage au bois en France. Les ventes ont à nouveau progressé en 2017, après 3 années de baisses consécutives. 

Qualit’EnR vous propose une synthèse de cette étude, le document complet étant en téléchargement libre sur le site web d'Observ'ER.

Poêles à bois : une belle reprise de croissance

Les poêles à bois représentent désormais la grande majorité des ventes d’appareils de chauffage au bois avec 75% des équipements vendus en 2017 (288 000 et +15% au global). Mais les résultats varient fortement d’un segment à l’autre : le granulé a clairement le vent en poupe (+28% pour les poêles secs et +17% pour les poêles hydrauliques), loin devant le marché de la bûche (+5% hors poêles de masse et hydrauliques). En termes de volume, les poêles à buches classiques représentent plus de la moitié de ventes (150 000), suivis de près par ceux à granulés (135 000).

Chaudières : retour au niveau de 2015

Les ventes de chaudières ont de nouveau progressé de 12% en 2017 pour revenir après une année de baisse au niveau de 2015.  11 000 unités ont été vendues en 2017, contre 9 800 l’année précédente. Elles représentent moins de 3% des appareils de chauffage au bois vendus. Dans le détail, ce sont principalement les chaudières à granulé (+23%) qui tirent la filière vers le haut, suivies par les chaudières à granulés (+6%). Les équipements utilisant des plaquettes enregistrent une forte baisse (-13%).

Foyers et inserts : un marché très stable

Le segment des Foyers et inserts se distingue par sa stabilité : les ventes sont quasiment identiques entre 2016 et 2017 avec 80 000 unités vendues. Sans surprise, ce sont les appareils à granulés qui enregistrent la plus forte croissance (+30% pour les foyers fermés et +19% pour les inserts). Côté buches, les inserts affichent un bilan positif (+5%) alors que les foyers fermés sont en baisse (+6%).

 

Méthodologie : le suivi du marché des pompes à chaleur individuelles (jusqu’à 30 kW) est basé sur une collecte de données réalisée auprès de l’ensemble des acteurs intervenant sur le marché français en tant que fabricants/distributeurs ou importateurs.