Actualités > Un observatoire climat-énergie pour mesurer l'avancement de la transition écologique

Un observatoire climat-énergie pour mesurer l'avancement de la transition écologique

Un nouvel observatoire indépendant a été lancé pour mesurer les actions en matière de transition écologique et de développement durable. La démarche consiste à évaluer de manière factuelle la progression par rapport aux objectifs définis par les pouvoirs publics.

Trois ans après le vote de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte, cet outil vise à faire un état des lieux régulier de la transition énergétique et des objectifs climat de la France. L’observatoire publie ses mesures sur son site web en proposant une lecture facile via des chiffres clés et des graphiques permettant une visualisation du chemin parcouru par rapport aux objectifs définis dans les principaux secteurs : bâtiment, agriculture, transport et industrie. Un tableau de bord offre une vue d’ensemble avec les différents secteurs concernés :

  • Évolution du mix énergétique (énergies fossiles, nucléaire et énergies renouvelables)
  • Évolution de la consommation d’énergie
  • Émissions de gaz à effet de serre

 

Une approche neutre et factuelle

Cet observatoire indépendant se base sur les indicateurs publiés par l’État dans le cadre de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Les données proviennent des sources qui y sont citées, notamment du Service de la donnée et des études statistiques du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

L’observatoire se contente ainsi de relever les écarts éventuels par rapport aux objectifs visés, sans commentaire ou analyse afin de rester factuel et objectif.

 

Un bilan mitigé pour les EnR ?

Le tableau de bord de l’observatoire indique que la production d’énergie renouvelable accuse un retard de près de 13% d’après les derniers chiffres disponibles (2016). Il est par ailleurs possible d’accéder au détail par filière, afin de voir l’avancement par technologie : éolien terrestre ou offshore, solaire photovoltaïque, etc. On constate ainsi que le bilan est positif pour les pompes à chaleur (+4,6%) pour la production de chaleur.

Certaines données sont encore indisponibles, il faudra donc encore attendre un peu de temps pour dégager une vision complète de la transition écologique et des tendances par filière.

 

En savoir pluswww.observatoire-climat-energie.fr