Actualités > 5 idées reçues sur le photovoltaïque

5 idées reçues sur le photovoltaïque

Précédemment, nous étions revenus sur les principales idées reçues concernant les panneaux solaires photovoltaïques. Avez-vous encore des interrogations concernant cette installation utilisant les énergies renouvelables ? Oui ? Eh bien, nous voici pour une 2e édition !

 

 

SOMMAIRE

  1. « La fabrication d’un panneau solaire demande beaucoup d’énergie »
  2. « On ne peut pas recycler les panneaux solaires »
  3. « Si on ne consomme pas l’énergie produite par les panneaux, elle est perdue ! »
  4. « Les tarifs d’achat de mon électricité changent chaque année »
  5. « Les panneaux photovoltaïques coûtent chers »

 

« La fabrication d’un panneau solaire demande beaucoup d’énergie »

FAUX.

Les panneaux solaires sont composés principalement en grande partie de silicium. Ces derniers nécessitent d’être passés dans des fours à haute température pour être préparés, ce qui consomme beaucoup d’électricité. Néanmoins, les avancées technologiques de ces dernières années favorisent la baisse du besoin énergétique nécessaire à la fabrication de ces panneaux photovoltaïques. En moyenne, il faut entre 1 et 3 ans pour amortir l’énergie dépensée à la fabrication d’un panneau solaire. De plus, certaines industries les produisant sont elles-mêmes alimentées par des énergies renouvelables comme les panneaux solaires

 

« On ne peut pas recycler les panneaux solaires »

FAUX.

Les panneaux solaires photovoltaïques sont recyclés à environ 90%.De nos jours, les panneaux solaires photovoltaïques sont recyclés à environ 90%. Ils sont essentiellement composés de silicium et de verre, deux matériaux auxquels il est facile de donner une seconde vie ! Les matériaux comme l’aluminium (pour le cadre), le cuivre (pour les câbles) ou encore de l’argent (pour les soudures), sont également recyclables et réutilisés.

Après la séparation mécanique des câbles, boîtes de jonction et cadres métalliques, les cellules subissent un traitement chimique qui permet d’extirper les contacts métalliques et la couche anti-reflet.


A savoir : Par arrêté gouvernemental en date du 24 décembre 2014, l’éco-organisme PV Cycle France, agréé par les pouvoirs publics, se charge d’assurer gratuitement le recyclage et la collecte de vos panneaux photovoltaïques en fin de vie, dans le cadre de la réglementation DEEE sur les déchets électroniques.

 

« Si on ne consomme pas l’énergie produite par les panneaux, elle est perdue ! »

FAUX.

Panneau solaire sur un toit de maison avec un enfantLorsque vos panneaux solaires produisent de l’électricité et que vous ne l’utilisez pas, elle est alors injectée dans le réseau électrique. Toutefois, il est possible de seulement consommer l’électricité que vous produisez sans la revendre. On appelle ça : l’autoconsommation.

Cependant, l’autoconsommation totale sans système de stockage est assez complexe car les besoins doivent être systématiquement inférieurs à la production d’électricité. Face à cette situation, il est souhaitable de dimensionner l’installation de manière optimale. Le surplus éventuel d’électricité sera alors injecté sur le réseau, avec la possibilité d’en retirer un complément de rémunération, si l’installation n’est pas reliée à un dispositif de stockage. Si vous désirez un degré élevé d’autoconsommation, il vous faudra investir dans un système de batteries afin de stocker votre énergie en surplus pour l’utiliser lorsque la production est faible ou inexistante (du soir au matin).

Attention, ces travaux d’installation doivent être réalisés par un installateur de panneaux solaires photovoltaïques qualifié RGE pour respecter les règles de sécurité et réussir son projet.

 

« Les tarifs d’achat de mon électricité changent chaque année »

FAUX.

Les tarifs d’achat du kWh sont fixés à la signature du contrat entre le producteur d’électricité (donc vous) et l’acheteur (EDF Obligation d’Achat). Ces tarifs restent valables pendant 20 ans, soit l’intégralité de la durée de l’accord.

Cependant, les prix sont indexés sur le coût du travail et l’indice des coûts de production, il peut donc y avoir de légères variations pendant la durée de votre contrat.

 

« Les panneaux photovoltaïques coûtent chers »

FAUX.

Le prix des modules photovoltaïque a été divisé par 3 depuis 10 ans maintenant grâce à l’industrialisation du secteur.

Certes, le prix des installations photovoltaïques s’élève à plusieurs milliers d’euros. Cependant, il  peut être amorti grâce aux aides proposées par l’Etat. Des aides publiques sont en effet proposées aux particuliers, vous pourrez trouver les aides de l’Anah, l’agence nationale de l’habitat.

La prime à l’autoconsommation vous est également proposée. Pour obtenir plus d’informations sur ces aides, n’hésitez pas à vous rendre dans notre section « Financer son projet de travaux ». En effet, lorsque vous installez des panneaux solaires, l’électricité générée vous permet de la consommer ou de la vendre au réseau. L’Etat a mis en place cette prime pour inciter les particuliers à l’autoconsommation. Le montant de la prime est défini selon la puissance des installations.

 

Pour être sûr de maximiser votre installation, faites appel à un professionnel RGE QualiPV. C’est également ces professionnels qui vous permettront de bénéficier des aides.

Bouton permettant d'aller sur l'annuaire professionnel RGE

 

Téléchargez notre document qui regroupe l'intégralité des aides financiers du gouvernement pour cette année 2019.

Pour plus d’information concernant votre projet d’équipement, rendez-vous sur le site : https://www.faire.fr

 



Pour aller plus loin