Actualités > Les avantages et inconvénients du bois énergie

Les avantages et inconvénients du bois énergie

Convivial et chaleureux, mais également performant et très économique par rapport aux autres sources d'énergies renouvelables que l’on peut retrouver sur le marché actuel, le bois séduit un bon nombre de ménages. Mais quels sont exactement les atouts du bois énergie ? Est-ce que ce type de chauffage vous convient vraiment ? Poêle, inserts ou chaudière à bois ? Quel type de combustible ? Bûches, granulés, plaquettes, pellets… Il faut bien tout prendre en compte afin de trouver votre type de chauffage idéal.

 

Qu'est-ce que le bois énergie ?

Commençons par les bases afin de bien comprendre et faire le meilleur choix. Qu’est-ce que ce terme : « bois énergie » signifie ? Il est généralement employé pour désigner l’utilisation du bois à des fins énergétiques afin de créer de la chaleur. Dans certains cas, le bois énergie peut produire de l’électricité et chauffer l’eau, on parle alors de cogénération.

Depuis quelques années, grâce aux nouvelles technologies, un appareil à bois énergie peut dépasser 90% de rendement, notamment pour les chaudières. Attention, pour cela, il faut faire appel à un professionnel RGE qualifié qui aura toutes les compétences pour installer votre chauffage bois de la meilleure des manières.

Avec les nouveaux appareils à bois, on peut diminuer de manière considérable les émissions de CO². En effet, certains modèles sont dotés d'une chambre de postcombustion et d'un ventilateur extracteur piloté par sonde afin de contrôler le niveau d'oxygène nécessaire. Grâce à la présence d’électronique, la phase de ralenti est supprimée sur les appareils élaborés. Il n’y a donc pratiquement plus de formation de goudrons !

 

Le bois est-il une énergie renouvelable ?

Bien que le chauffage bois rejette du CO², il est assimilé à une énergie renouvelable. En général, on considère son impact écologique comme étant neutre. En effet, l’arbre, entre le temps où il est planté et le moment où il est brûlé, il capte au moins autant de CO² qu’il n’en dégage lors de sa combustion. De ce fait, vous ferez, à votre mesure, une action écologique pour préserver l’environnement en utilisant un mode de chauffage durable et très peu polluant.

Insert cheminée, poêle à bois, poêle à granulés, chaudière à bûches... Il existe de nombreux appareils bois énergie et de nombreux combustibles mais comment choisir ? 

 

Appareils bois énergie, combustibles... que choisir ?


Les différents appareils bois énergie pour différents besoins

Votre choix final dépendra principalement des caractéristiques de votre logement, de vos besoins (chauffage principal ou appoint) et de votre budget.

  • Si vous souhaitez donner un aspect chaleureux et que vous souhaitez également chauffer quelques pièces, voire, toute votre habitation, vous pouvez opter pour un insert cheminée. Ce choix d’appareil est possible dans le cadre d’une rénovation de logement ancien ou bien encore, pour réaliser des économies d’énergie. Cependant, pour l’installer, il faut déjà que vous disposiez d’une cheminée ouverte. Composé d’une admission et d’un réglage de l’air de combustion, d’entrées d’air frais et de sorties d’air chaud, cet appareil permet d’améliorer le rendement de votre cheminée existante. Si vous faites construire, optez directement pour un foyer fermé qui permet d’avoir le plaisir d’une cheminée avec les performances d’un appareil moderne.
     
  • Le bois énergie, peut être aussi un complément idéal pour les maisons chauffées à l’électricité. Ce sont des maisons ayant des factures énergétiques les plus importantes. Il permet alors une économie non négligeable. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez opter pour un poêle à bois. Vous l’aurez bien compris, son utilité sera de fournir un apport de chaleur complémentaire, notamment lors de périodes de grand froid.  
     
  • Traditionnellement, les poêles à bois sont alimentés par des bûches comme dans n’importe quelle cheminée. Il existe également des poêles à granulés qui sont munis d’une alimentation automatique, via une vis sans fin qui amène les granulés aussi appelés « pellets » du réservoir jusqu’au foyer. C’est ce qui va permettre d’obtenir une autonomie d’environ 12 heures à plein régime et d’environ 72 heures, à bas régime. Possédant une distribution de chaleur par air pulsé, sa combustion est toujours régulée et optimisée.
     
  • Si vous souhaitez utiliser le bois énergie comme mode de chauffage principal, c’est tout à fait possible. Avec les nouveaux procédés, les chaudières au bois offrent une alternative performante et écologique face aux autres énergies fioul, gaz ou électricité en proposant les mêmes services. Vous pouvez alors opter pour une chaudière à bûches, à granulés classique, semi-automatique ou automatique. La température sera constante dans le foyer grâce à sa régulation et l’appareil peut fonctionner en autonomie complète jusqu’à un an avec un silo de stockage.

Maintenant que vous avez pu faire un choix sur le type d’appareil, il faut maintenant prendre en compte le choix du combustible.
 

Le choix du combustible



Quel type de bois utilisé pour se chauffer ? Ce choix est important car il va influencer énormément sur la performance de votre installation et de manière évidente, sur votre facture de chauffage.

  • Nous avons tout d’abord les bûches de bois. Ce sont des bûches traditionnelles, allant de 33 à 100 cm. Leur prix varie selon la saison et la région. Si vous habitez aux alentours d’une forêt ou dans une zone boisée, vous vous fournirez plus facilement auprès d’un distributeur local et le prix sera évidemment moins cher.
     
  • Les bûchettes de bois : faites de bois concentré et reconstitué, elles sont plus uniformes que les bûches traditionnelles et prennent donc moins de place. Leur pouvoir calorifique est également beaucoup plus important et elles se consument donc moins vite.
     
  • Le bois déchiqueté : ce sont des copeaux de bois de petites tailles récupérés auprès des exploitations forestières. Ce combustible est conçu pour alimenter les chaudières, notamment lorsqu’il faut une puissance importante.
     
  • Il existe également les pellets, des petits bâtonnets / granulés de bois qui sont des résidus de bois issus des déchets de l’industrie. Ils représentent la forme la plus compacte du chauffage bois, facilement transportables et manipulables (sachets de 15 kg). Comme les bûchettes de bois, leur pouvoir calorifique est supérieur aux bûches classiques
     

Les avantages du bois énergie

  • Le premier avantage du chauffage bois est son coût qui est relativement faible. Le prix du bois de chauffage est particulièrement compétitif en France. Attention, le coût peut varier assez rapidement suivant le type de combustible que vous avez choisi (voir plus bas).
     
  • Le chauffage bois présente un avantage non négligeable. C’est le système de chauffage le plus économique sur le marché : à partir de 4 centimes d’euro le kWh pour les bûches utilisées dans un insert ou une chaudière bois. Le poêle à granulés est aussi moins cher à l’usage qu’une chaudière gaz ou fioul par exemple.
     
  • Les poêles à bois ou à granulés, représentent une capacité de chauffage élevée lorsqu’ils sont placés de manière judicieuse au sein de l’habitation. Pour cela, il faut faire appel à un professionnel ayant la mention RGE. Il aura les compétences nécessaires pour optimiser votre installation. Attention, vérifiez bien que votre logement soit très bien isolé et étanche à l’air extérieur pour ne pas perdre de chaleur.
     
  • Si vous avez opté pour une chaudière bois, cette installation vous permet de gagner en confort et de faire des économies sur vos factures d’eau chaude ET de chauffage.
     
  • Au-delà de ses avantages économiques, le bois diffuse une chaleur homogène et confortable par rayonnement (et aussi par convection pour les appareils indépendants type poêls et inserts). Choisir un chauffage au bois, c’est enfin privilégier une filière durable et locale qui favorise la création et le maintien d’emplois non-délocalisables. Un geste citoyen à tous les niveaux.

 

Les inconvénients du bois énergie

  • L’espace de stockage est un des inconvénients majeurs du bois énergie, notamment pour les bûches ou les chaudières équipés d’un silo à granulés ou à plaquettes forestières. L’utilisation de ce système de chauffage demande un approvisionnement régulier et donc un certain espace de stockage dans un endroit sec et ventilé pour ne pas manquer de combustible.
     
  • Ensuite, pour les appareils bois les plus anciens (avant 2000), le niveau de pollution n’est pas à négliger. Il est préférable de rénover son installation avec un équipement plus moderne et performant, des aides financières existent dans les zones souffrant d’une pollution de l’air élevée. Dans tous les cas, le chauffage au bois va diffuser dans l’atmosphère d’infirmes particules de poussières. Cependant, cette pollution sera beaucoup plus accentuée pour les anciens modèles et les cheminées à foyer ouvert. L’Ademe a mis en place un label appelé « Flamme Verte » afin de classer ces appareils en fonction de leurs performances énergétiques et environnementales.
     
  • Ce système exige d’être suivi pour assurer sa performance, comme les autres installations utilisant les énergies renouvelables, il doit être régulièrement nettoyé et entretenu afin d’avoir un fonctionnement optimal. Ce réflexe garantit de faire le maximum d’économies d’énergie et de profiter plus longtemps de son appareil de chauffage au bois.

  • Comme nous l’avons dit un peu plus haut, les prix du bois varient très vite en fonction des saisons et de l’endroit où votre habitation se situe. Pour les personnes qui souhaitent utiliser des bûches de bois comme combustible, il vaut mieux qu’elles habitent dans une région avec des ressources forestières à proximité.

 

Le prix

  • Le bois déchiqueté affiche environ 2,7€ pour 100 kWh d’énergie.
     
  • Les bûches se retrouvent derrière avec environ 3,6€ pour 100 kWh.
     
  • Les granulés sont les plus chers, on les trouve à partir de 5€ pour 100 kWh.
     
  • Pour rappel, les besoins médians concernant les appareils, vous pouvez en trouver entre 1 000€ et 22 000€ selon le type, la puissance, la performance et les caractéristiques de l’appareil :
    • Les chaudières à bûches : entre 3 000 et 14 000€
    • Les chaudières à plaquettes : entre 15 000 et 22 000€
    • Les chaudières à granulés : entre 10 000 et 20 000€
    • Les poêles à bûches et à granulés : entre 1 000 et 6 000€

Il faut également y ajouter le coût de la pose par un professionnel qualifié, étape indispensable pour bénéficier de la plupart des aides de l’Etat et profiter d’un chauffage adapté, performant et économique : ​​​​​​

  • Pose d'un poêle, insert ou chaudière bois à chargement manuel : de 250 à 1 500€
  • Pose d'une chaudière bois à chargement automatique : de 2 000 et 3 000€

Ces montants sont fournis par l'ADEME à titre indicatif, les professionnels étant libres de fixer leurs tarifs.

Pour diminuer le coût d’investissement de votre chauffage bois énergie, l’Etat propose des aides financières telles que le CITE, la TVA à taux réduit de 5,5%, l’éco-PTZ, l’Anah ou bien encore la prime « coup de pouce chauffage ».
 

Pour avoir plus de détails, téléchargez notre document vous informant de toutes les aides de l’Etat pour cette année 2019.

 

N’oubliez pas, en confiant votre installation et entretien à des professionnels de confiance qualifiés et certifiés RGE Qualibois, vous sécuriserez votre investissement et pourrez bénéficier de ces nombreuses aides. 

Contactez dès maintenant un de nos professionnels qualifiés RGE afin qu’il puisse vous renseigner.