Actualités > Qualit’EnR décrypte le plan France Relance et la nouvelle mouture de MaPrimeRenov’

Qualit’EnR décrypte le plan France Relance et la nouvelle mouture de MaPrimeRenov’

Pour faire face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19 et redresser rapidement et durablement l’économie française, Jean Castex a présenté le 3 septembre les détails du plan de relance exceptionnel.

Jean Castex a donc présenté le 3 septembre avec Barbara Pompili, Bruno Le Maire, Elisabeth Borne et Clément Beaune les détails du plan de relance exceptionnel.

Ce plan exceptionnel s’articule autour de 3 priorités : l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

 

L’écologie, au cœur du Plan de relance

Sur 100 milliards d’euros, 30 milliards d’euros sont destinés au financement de la transition écologique. L’objectif est d’accélérer la conversion écologique de l’économie française pour qu’elle soit plus durable et plus économe de nos ressources naturelles et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

 

MaPrimeRénov’ : tous les foyers éligibles dès le 1er octobre 2020

Le plan de relance va rehausser le budget du dispositif MaPrimeRénov’ de 2 milliards d’euros, répartis sur 2021 et 2022, accordés aux particuliers pour la rénovation énergétique de leur logement.

Les nouvelles conditions d’obtention de MaPrimeRénov’ prévues au 1er janvier 2021, s’appliqueront aux particuliers pour leurs travaux engagés à compter du 1er octobre 2020. Explications.

Cette aide, jusqu’alors réservée aux ménages aux revenus modestes, concernera tous les Français à partir de l’année prochaine. Un coup d’accélérateur attendu du côté des particuliers pour améliorer la performance de leur logement tout en stimulant l’activité du secteur de la rénovation énergétique. Ce plan de relance mobilise des moyens exceptionnels pour accélérer le traitement des « passoires thermiques » au moyen de rénovations globales.

 

Bon à savoir : MaPrimeRénov’ une nouvelle aide à la rénovation énergétique en remplacement de plusieurs aides existantes, dont le CITE. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article dédié sur MaPrimeRénov’.

 

Les travaux engagés à partir du 1er octobre seront soumis aux nouvelles conditions de MaPrimeRénov’ 

  • Aide ouverte aux propriétaires occupantspropriétaires bailleurs et copropriétaires ;

  • Toutes les catégories de revenus deviennent éligibles avec un barème évolutif en fonction des revenus et du type de travaux ;

  • Montants bonifiés dans le cadre des projets de rénovation globale offrant une nette amélioration des performances.

-> Les nouveaux barèmes devraient être communiqués d’ici à la fin du mois de septembre. Les Français souhaitant engager très prochainement des travaux pourront ainsi avoir une idée du montant des aides perceptibles. 

 

Bon à savoir : MaPrimeRénov’ peut se cumuler avec les aides versées au titre des Certificats d’économie d’énergie (CEE) et les aides des collectivités locales. Par ailleurs ces travaux bénéficient de la TVA à 5,5 %.

 

Tout savoir pour bénéficier de MaPrimeRénov’

1 – Choisir une entreprise RGE correspondant aux travaux à réaliser et réaliser des devis auprès de professionnels qualifiés. Attention, l’entreprise doit être qualifiée RGE à la date de signature du devis. Il est important de vérifier le certificat de qualification avant de signer.
 

Bon à savoir : Pour vérifier la qualification d’une entreprise, il est possible de télécharger son certificat de qualification RGE en se rendant sur sa fiche entreprise sur l’annuaire en ligne de QUalit’EnR.


2 - Pour demander MaPrimeRénov’, il suffit de se rendre sur le site des pouvoirs publics : www.maprimerenov.gouv.fr et de créer son compte en ligne.


3 - Le site donnera une première estimation. Et il suffira de déposer une demande. Une fois déposée, il ne reste plus qu’à attendre ! 
 

Bon à savoir : Un instructeur de l’Anah procédera à une vérification, s’il lui manque des informations, il recontactera le particulier.


4 - Si le dossier est validé, un mail de confirmation sera envoyé avec le montant dont le particulier pourra bénéficier. Dès lors qu’il y a cette confirmation, les travaux de rénovation peuvent être enclenchés.
 

Bon à savoir : Une fois les travaux effectués, transmettre la facture de l’entreprise RGE et les autres pièces justificatives demandées.

 

Connaître le montant des aides

Pour simplifier l'accès aux aides et faciliter le financement des projets de rénovation énergétique, l'ADEME propose un simulateur en ligne, appelé « Simul’Aid€s ». Ce simulateur permet de chercher tous les financements possibles et de connaître les financeurs à solliciter avant de commencer ses travaux.
 

Bon à savoir : Simul'Aid€s n'a pas de vocation commerciale. C'est pourquoi cette démarche est anonyme. A aucun moment, il n’est demandé de saisir ses coordonnées.


Se faire accompagner pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la diversité des aides à la rénovation pour améliorer les performances énergétiques d’un logement, mais des acteurs qui connaissent les dispositifs peuvent aider les particuliers.

FAIRE, c’est le service public qui accompagne les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique. Partout, en France, les conseillers FAIRE aident gratuitement les particuliers à choisir les solutions techniques adaptées, à estimer le budget nécessaire et à identifier les aides financières auxquelles ils peuvent prétendre.

Pour bénéficier de leur service, il suffit de contacter un conseiller FAIRE ou trouvez un de leur nombreux espace conseil en France.

 


Pour aller plus loin