Actualités > Prime coup de pouce 2020

Prime coup de pouce 2020

L’an dernier, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a décidé de massifier le dispositif des CEE et d’aider tous les ménages français à sortir des énergies fossiles. Un coup de pouce exceptionnel a donc été lancé. Découvrez maintenant l'évolution de cette prime pour l'année 2020.

Les pouvoirs publics ont mis en place le dispositif coup de pouce afin de vous aider à réaliser des travaux performants en termes d’économies d’énergie. Ce dispositif vous permet ainsi de :

• Réduire votre facture d’électricité et/ou de gaz

• Lutter contre le réchauffement climatique en diminuant les émissions de gaz à effet de serre

• Améliorer votre confort au sein de votre logement

 

Sommaire 

 

Qui peut bénéficier de la prime coup de pouce 2020 ?

Opérationnelle jusqu'au 31 décembre 2020, tous les français peuvent bénéficier de l’opération coup de pouce chauffage. Les montants de primes attribués seront cependant différenciés en fonction de leurs niveaux de ressources et des travaux engagés. Les plus modestes bénéficieront évidemment de primes plus importantes.

Les revenus pris en compte correspondent à la somme des revenus fiscaux de référence mentionnés sur les avis d’imposition de l’ensemble des personnes composant le ménage.

Afin de prouver votre éligibilité, votre avis d’imposition sur le revenu vous sera alors demandé.

 

Quels sont les montants des primes coup de pouce chauffage 2020 ?

Les montants des primes coup de pouce en 2020 n’évolueront pas par rapport à 2019. En fonction du revenu des ménages, le remplacement d’une chaudière individuelle (ou collective si c’est un raccordement à un réseau de chaleur) au charbon, au fioul ou au gaz (autres qu’à condensation) par * :  

  • Une chaudière biomasse performante permet :
    • Aux ménages modestes de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 4 000€
    • Aux autres ménages de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 2 500€ pour les autres ménages
       
  • Une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou hybride permet :
    • Aux ménages modestes de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 4 000€
    • Aux autres ménages de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 2 500€ pour les autres ménages
       
  • Une chaudière à gaz à haute performance énergétique permet :
    • Aux ménages modestes de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 1 200€
    • Aux autres ménages de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 600€ pour les autres ménages
       
  • Un système solaire combiné (SSC) permet :
    • Aux ménages modestes de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 4000€
    • Aux autres ménages de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 2500€ pour les autres ménages
       
  • Un raccordement à un réseau de chaleur EnR&R (Réseau de chaleur alimenté majoritairement par des EnR ou de récupération) permet :
    • Aux ménages modestes de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 700€
    • Aux autres ménages de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 450€ pour les autres ménages

Bon à savoir : La prime énergie peut vous être versée par virement ou chèque, être déduite de la facture ou bien encore donnée sous forme de "bons d'achats" pour des produits de consommation courante. Renseignez-vous avant de vous engager.

 

Comment bénéficier de la prime énergie 2020 ?

  • Vous devez voir si l’installation que vous souhaitez faire pour le remplacement de votre ancienne chaudière est éligible : installer une chaudière biomasse, une pompe à chaleur air/eau, eau/eau, un système solaire combiné, etc. Et vous renseigner sur le niveau de prime que vous pouvez prétendre
     
  • Choisir l’entreprise signataire de la charte correspondant à vos travaux : comparez les différentes offres disponibles
     
  • Accepter l'offre du distributeur d’énergie avant de signer le devis des travauxAttention : cette offre devra obligatoirement comporter un document décrivant la proposition
     
  • Vous devez signer le devis proposé par un professionnel RGE pour bénéficier de la prime. Attention : l’entreprise doit être qualifiée RGE à la date de signature du devis. Vérifiez-bien son certificat de qualification avant de signer
     

Bon à savoir : Si vous souhaitez vous assurer de la qualification d'une entreprise, vous pouvez vous rendre sur notre annuaire des professionnels RGE.

 

  • Faire réaliser les travaux par une entreprise qualifiée RGE dans le domaine en question :
    • Une entreprise QualiPAC pour installer une pompe à chaleur
    • Une entreprise Qualibois Eau pour installer une chaudière à bois
    • Une entreprise Qualisol Combi pour installer un système solaire combiné (chauffage solaire)
    • Une entreprise Chauffage + pour installer une chaudière à gaz à haute performance énergétique 
       
  • La facture doit explicitement mentionner la dépose de l’équipement de chauffage ainsi que la mention de l’énergie de chauffage (charbon, fioul, gaz ou électricité). Il y est également mentionné en cas de remplacement des chaudières qu’il s’agit d’une chaudière autre qu’à condensation ou à défaut, il doit mentionner la marque et de la référence de la chaudière déposée
     
  • Enfin, vous devez retourner les documents (factures, attestations sur l’honneur, etc.) au signataire de la charte dans les délais prévus

 

Vers qui s’adresser pour l'aide coup de pouce 2020 ?

Si vous souhaitez avoir plus d'informations, vous pouvez consulter le site internet FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) ou contacter un des conseillers pour vous accompagner dans votre projet de rénovation.
 

Bon à savoir : Le 4 avril 2019, Qualit'EnR a signé la charte commune d’engagement "Engagé pour FAIRE". L'association s’engage donc à relayer la campagne publique en faveur de la rénovation énergétique auprès de ses différents publics.

 

Vous souhaitez faire appel à un professionnel pour vos travaux de rénovation ? Trouver un professionnel qualifié RGE sur notre annuaire en ligne !

Trouvez un professionnel RGE

Je trouve un professionnel RGE

 


* Les modalités du dispositif sont définies par les arrêtés du 31 décembre 2018 (et son rectificatif paru au JO du 19 janvier 2019) et du 12 juillet 2019 modifiant l’arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d'application du dispositif des CEE.

 

Pour aller plus loin