Actualités > Consignes et recommandations : Qualit'EnR vous guide pour relancer vos chantiers sereinement

Consignes et recommandations : Qualit'EnR vous guide pour relancer vos chantiers sereinement

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, liée au Covid-19, Qualit’EnR mobilise ses ressources pour vous apporter des réponses concrètes aux situations pratiques que vous vivez dans votre activité au quotidien. Nous savons que les particuliers restent frileux pour vous accueillir chez eux et entamer et/ou reprendre leurs travaux. Ce qui est un réel frein à la reprise de votre activité.

Professionnels du bâtiment

MAJ : 08/09/2020 : Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été publié par le ministère du Travail. De nouvelles règles sanitaires sont applicables depuis le 1er septembre. L’OPPBTP fait donc évoluer son Guide de préconisations de sécurité sanitaire, en conformité avec ce nouveau protocole et avec les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique.
 

Cette cinquième version du guide donne la définition des lieux collectifs clos appliquée aux chantiers, et adapte les dispositions sanitaires sur le port du masque et leur transcription sur les chantiers, avec des particularités à prendre en compte :

– sur les chantiers considérés comme des lieux collectifs clos (chantiers clos et couverts à partir du moment où tous les ouvrants extérieurs sont posés) : application des règles et des dérogations qui prévalent dans les ateliers. Il est possible de ne pas porter de masque pour les collaborateurs, dès lors que les conditions de ventilation / aération fonctionnelles sont conformes à la réglementation ; que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité ; que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles, y compris dans leurs déplacements, et portent une visière et que l’activité de travail ne nécessite pas une protection respiratoire spécifique ;

– sur les chantiers en extérieur : le port du masque n’est pas obligatoire, sauf en cas de travail à moins d’un mètre d’une autre personne ou de doute sur la possibilité d’organiser le travail pour respecter la distance minimale de 1 mètre. Pour les travaux exposés aux intempéries, l’association d’une visière est préconisée pour protéger le masque de la pluie ;

– sur les chantiers extérieurs non-clos dans l’espace public, en cas d’une dérogation du port du masque dans l’espace public, les entreprises sont invitées à se rapprocher des autorités compétentes pour convenir des éventuelles dérogations. En cas de chantier clos séparé de l’espace public (palissade pleine haute par exemple), le port du masque n’est pas obligatoire.

– le port du masque est obligatoire lors d’une intervention chez une personne à risque de forme grave de Covid-19 ou chez une personne malade.
 

L’OPPBTP met aussi à jour les recommandations concernant les déplacements en voiture. Ainsi, la présence de plusieurs salariés dans un véhicule est possible, à la condition que chacun porte un masque, de respecter le protocole d’hygiène des mains et qu’il existe une procédure effective de nettoyage / désinfection du véhicule.


L’OPPBTP a par ailleurs enrichi les documents pratiques mis à disposition des entreprises avec l’édition d’une fiche « Adaptations et dérogations au port du masque ». 
 

Pour voir : le nouveau guide de l'OPPBTP
 


29 mai 2020 : En ce sens et pour vous aider dans la reprise de votre activité et notamment sur le discours à tenir vis-à-vis de vos clients particuliers, nous vous recommandons de suivre le guide rédigé par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), qui liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP , en complément de toute mesure sanitaire édictée par les pouvoirs publics, qui ont approuvé ces mesures spécifiques.

 

L’OPPBTP met également en ligne sur son site preventionbtp.fr une boîte à outils Covid-19 regroupant plusieurs affiches, fiches pratiques et tutoriels de formation pour aider les entreprises à diffuser et mettre en œuvre les messages de prévention spécifiques. Dans cette boîte à outils, vous trouverez notamment une fiche check-list pratique comportant dix conditions à respecter pour vous aider à préparer vos reprises de chantiers déjà engagés ou initiaux (client particulier ou professionnel).

 

En appui, la Secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, vient de nous envoyer un courrier qu’elle a rédigé dans le but de rassurer les clients des artisans et de les encourager à faire ou à reprendre leurs travaux. Ce courrier, intitulé « Grâce au respect des gestes barrières et aux précautions prises par les artisans, vous pouvez réaliser vos travaux en toute sécurité », peut vous servir dans votre dialogue avec vos clients et vous aider à les convaincre que les travaux à leur domicile sont bien possibles, si les gestes barrières à mettre en œuvre (aussi bien par l’artisan que par le client) sont respectés.

 

Enfin, nous vous proposons ci-dessous quelques idées pour développer un argumentaire vous permettant de rétablir la confiance et encourager les particuliers à réaliser des travaux dans leur habitat. Il est nécessaire de porter un message de réassurance en particulier auprès de vos clients particuliers. Pour cela, il faut mettre en avant votre sens des responsabilités et votre maitrise des recommandations sanitaires. Vous avez un rôle à jouer pour rassurer et convaincre !

  • Je suis un artisan ou un chef d’entreprise responsable tenu par la Loi à une obligation de moyens vis-à-vis de ses salariés (au niveau santé et sécurité)
  • Je travaille dans un cadre réglementé et suis les préconisations du guide de l’OPPBTP.
  • Je procède à l’évaluation du risque chantier par chantier
  • Je sensibilise mes équipes et mets à disposition des EPI et des conditions nécessaires indispensables.
  • Je travaille en toute sécurité : maitrise des recommandations sanitaires, méthodologie solide avec des protocoles précis à respecter en fonction de la « typologie » du client (personne à risque, personne malade…).
  • La reprise d’un chantier se fait main dans la main avec mon client

 

Le 11 mai marque le début d’une nouvelle étape vers un retour à la normal. Qualit’EnR, l’ensemble de ses membres et de ses partenaires, les organisations professionnelles du bâtiment et l’État français se mobilisent pour expliquer largement aux particuliers que les artisans sont responsables et travaillent en sécurité ; et vous aider à relancer les chantiers à l’arrêt.

 

Mise à jour du guide de l'OPPBTP le 08 septembre 2020 : voir le nouveau guide de l'OPPBTP


Pour aller plus loin